Le rebelle islamiste tchétchène qui opérait dans la région du Caucase depuis des décennies et qui avait récemment menacé d’attaquer les Jeux olympiques de Sotchi serait mort.

Cette information émane du dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov, soutenu par Moscou, sur son profil Instagram (déclaration qu’il a déjà faite par le passé). Les informations sur la mort d’Oumarov proviendraient de communications interceptées entre autres chefs rebelles qui discutaient sur son remplacement.

Cette fois-ci, cependant, plusieurs messages sur des forum djihadistes tchétchènes (y compris un enregistrement audio d’un haut juge de la charia islamique Abou Mohammed Ali Daghestan, affilié au mouvement d’Oumarov, semblent accréditer cette mort.

Les messages postés sur des blogs de militants tchétchènes suggèrent qu’il a été tué dans une opération des forces spéciales russes, mais aucune données ne sont mentionnées sur le lieu et le moment où s’est déroulée cette opération anti-terroriste.

Dokou-Oumarov