nsa-can-access-smartphone-data

La National Security Agency (NSA) a lancé en 2009 un système de surveillance, baptisé MYSTIC, capable d’enregistrer et de conserver pendant un mois toutes les conversations téléphoniques passées dans un « pays cible », écrit aujourd’hui le Washington Post

Le journal américain, qui cite des sources anonymes et des éléments fournis par l’ancien consultant de la NSA Edward Snowden, aujourd’hui réfugié en Russie, précise que ce programme est devenu totalement opérationnel en 2011 contre sa cible privilégiée – un pays dont le nom n’est pas précisé. A la demande des autorités américaines, le Post ajoute qu’il a décidé de taire les informations qui permettraient d’identifier le « pays cible » ou d’autres Etats qui pourraient à l’avenir être visés par cette surveillance.

MYSTIC, avec son système de récupération des données RETRO, permet d’enregistrer toutes les conversations téléphoniques passées dans le pays visé, c’est-à-dire des milliards d’entretiens qui peuvent être conservés pendant trente jours, poursuit le journal. Le porte-parole de la Maison blanche, Jay Carney, interrogé sur cet article, s’est refusé à tout commentaire.

En janvier dernier, le président Barack Obama a annoncé qu’il interdisait aux services secrets américains d’espionner les dirigeants étrangers considérés comme les plus proches alliés des Etats-Unis. Il a cependant souligné que les services de renseignement américains, comme c’est leur mission, continueraient à recueillir des informations sur les intentions des gouvernements étrangers et n’avaient pas à s’excuser auprès de qui que ce soit pour leur « efficacité ».