Mardi 2 avril 2013, M. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense a décerné les prix du Trophée du Développement durable de la Défense aux 6 lauréats de l’édition 2013. Parmi ceux-ci, deux marins (l’enseigne de vaisseau de 1ère classe René-Pierre Meyer et le maître Sébastien Vrac) ont été récompensés pour leurs actions en faveur du développement durable. Ces récompenses témoignent de l’implication de la marine nationale dans la préservation de l’environnement.

Jean-Yves Le Drian remet le 1er prix de la catégorie « Actions réalisées » au maître Sébastien Vrac. Crédit : Marine nationale

Jean-Yves Le Drian remet le 1er prix de la catégorie « Actions réalisées » au maître Sébastien Vrac. Crédit : Marine nationale

Créé en 2011, le Trophée 3D récompense tous les ans des actions et des projets en matière de développement durable. Tout le personnel de la défense peut participer à ce concours en présentant un dossier dans l’une des deux catégories proposées : Actions réalisées avec des résultats notables et idées ou projets.

Cette année, le jury composé d’experts du développement durable du ministère de la Défense et de représentants du ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie et de l’Association des Entreprises partenaires de la Défense a reçu 20 dossiers.

2 marins lauréats

A l’issue des délibérations, le 1er prix de la catégorie « Actions réalisées » a été décerné au maître Sébastien Vrac de la marine nationale pour la conception d’un système de filtrage des eaux polluées des bassins d’entretien des navires à Cherbourg. Ce système permet d’évacuer une eau propre à plus de 90 %.

Un prix spécial du jury a également été décerné à l’enseigne de vaisseau de 1ère classe René-Pierre Meyer, de la marine nationale, pour son système de récupération des écailles de peinture lors des opérations de décapage mécanique des coques à flots à Toulon.

La marine nationale : premier acteur maritime en faveur de l’environnement

Déployée sur toutes les mers du globe, la marine nationale est un acteur majeur du monde maritime et sait concilier ses impératifs opérationnels à la prise en compte des enjeux environnementaux. Dès 2005, elle a mis en place un schéma directeur environnement (SDE) qui se décline en mesures volontaristes et en actions concrètes comme la sauvegarde de la biodiversité ou la prévention des pollutions et des risques.

Ainsi, la Marine nationale a mis en place différentes mesures qui contribuent à long terme à la protection de l’environnement parmi lesquelles :

· Réduction durable de la quantité de déchets – les quantités d’emballages embarqués sont réduites et la collecte sélective a été mise en place à bord des bateaux afin de valoriser et recycler les déchets, en arrivant à quai.

· Utilisation de peintures « propres » – depuis 1994, la marine nationale applique des peintures sans tributylétain pour l’ensemble de sa flotte.

· Utilisation d’énergies renouvelables – de nombreux projets ont été menés dans ce domaine comme l’installation de panneaux solaires sur les bâtiments de Toulon, afin d’assurer la production d’eau chaude sanitaire ou encore l’installation de systèmes de récupération des eaux de pluie pour alimenter les stations de lavage de la base de Lorient.

Parallèlement, la marine nationale limite l’impact environnemental inhérent à ses propres activités, en adoptant ses matériels et ses procédures, notamment dans la gestion des bâtiments retirés du service actif qui sont déconstruits selon un process vertueux, le déminage, ou l’utilisation de moyens de détection respectueux de l’environnement…

La marine s’engage pour la Semaine du Développement durable

Dans le cadre de sa politique environnementale, la marine nationale participe à la Semaine du Développement durable qui se déroule du 1er au 7 avril 2013. A l’occasion de celle-ci, elle propose à son personnel de nombreuses actions de sensibilisation aux problématiques environnementales.

A Brest, une découverte de l’apiculture est proposée aux marins à la suite de l’implantation de ruches sur la base. Ils pourront également tester les vélos électriques pour se déplacer à l’intérieur de la base, évitant ainsi d’utiliser des voitures, permettant une réduction des émissions de CO2. Sur la base aéronautique navale (BAN) de Landivisiau, une opération « nettoyage de plage » aura lieu en baie de Goulven.

A Toulon, une exposition organisée sur la base permettra aux marins de découvrir « L’énergie durable pour tous, une ambition ». Parallèlement, des plongeurs de la Marine nationale apporteront leur concours pour le nettoyage du port de plaisance, qui Cronstadt. A la Seyne-sur-Mer, corniche de Tamaris, les plongeurs procéderont, à partir du 3 avril, au levage de plusieurs épaves.