cne_benoit_dupin_La 52ème promotion de l’Ecole militaire interarmes (EMIA) qui forme, à Coëtquidan, les officiers de l’armée de terre issus du recrutement interne vient de se choisir son nom de baptême : « Ceux d’Afghanistan ».  Très beau choix pour honorer les près de 60.000 militaires français qui ont servi dans ce pays – et notamment ceux qui y sont morts ou y ont été blessés. Parmi les 10 officiers tués au combat (sur un total de 88 militaires), l’un d’entre eux était un ancien éleve de l’EMIA – un « dolo » – : le capitaine Benoit Dupin, du 2ème REG, tué en décembre 2010.

Source : Jean-Dominique MERCHET (L’Opinion)