Le ministre de la Défense, Pieter De Crem, effectue depuis lundi en toute discrétion une visite – non annoncée au préalable – aux Etats-Unis pour mener notamment des discussions avec l’administration du président Barack Obama alors que débute la course à la succession du Danois Fogh Anders Rasmussen à la tête de l’Otan, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

Pieter De Crem lors de l'inauguration des travaux du nouveau siège de l'Otan, le 16 déc 2010.

Pieter De Crem lors de l’inauguration des travaux du nouveau siège de l’Otan, le 16 déc 2010.

M. De Crem a notamment rencontré mardi à Washington son homologue américain, Chuck Hagel, qui a « salué le rôle majeur joué par la Belgique » en faveur des efforts en matière de sécurité dans plusieurs parties du monde, selon le porte-parole du Pentagone, George Little. Selon lui, la Belgique s’est notamment engagée à (continuer à) entraîner les forces de sécurité afghanes au-delà de (fin) 2014, la date prévue pour la fin de la mission de combat de la force internationale d’assistance à la sécurité (Isaf, dirigée par l’Otan) en Afghanistan. « Le secrétaire (à la Défense) Hagel a remercié M. De Crem pour son soutien inébranlable aux questions de sécurité », a ajouté M. Little. Les deux ministres « ont exprimé leur engagement à maintenir la relation étroite en matière de défense partagée par les Etats-Unis et la Belgique », a souligné le porte-parole du Pentagone.

Source : LE VIF.BE