Oncle Sam

Le Project for the New American Century (Projet pour le Nouveau Siècle Américain, PNAC) est un think tank néoconservateur américain.

OBJECTIFS

Fondé au printemps 1997, le PNAC se définit comme une organisation militante dont l’objectif est la promotion d’un American Global Leadership (Domination Globale Américaine). Le PNAC se place ainsi comme groupe de réflexion et d’influence, œuvrant à trouver et engager des moyens de prolonger au XXIe siècle siècle le leadership mondial des États-Unis acquis depuis la Seconde Guerre mondiale, que ce soit dans le domaine politique, économique, culturel ou militaire. Son siège social de Washington DC se trouve d’ailleurs dans le même immeuble qu’une autre organisation défendant les intérêts des États-Unis, l’American Enterprise Institute.

MEMBRES
Parmi ces membres, se trouvent de nombreux politiciens néo-conservateurs, certains occupant de hautes fonctions au sein de l’administration et de l’actuel gouvernement américain : William Kristol (président du PNAC), Donald Rumsfeld (secrétaire à la Défense), Paul Wolfowitz (président de la Banque Mondiale), Jeb Bush (frère de George W. Bush et gouverneur de Floride. Il travaillait à «Texas Commerce Bank», il était l’un des propriétaires minoritaires de Jacksonville Jaguars. Son nom est relié à des opérations de ventes de Tuyaux d’eau au Niger, Alaska oil pipeline. Il est lié à Armando Codina un immigré cubain devenu millionaire aux États-Unis), Richard Perle, Richard Armitage, Dick Cheney (vice-président des États-Unis), Lewis Libby, William J. Bennett, Zalmay Khalilzad (ambassadeur des États-Unis en Irak), et Ellen Bork (femme du juge Robert Bork).

IDÉOLOGIE

Le PNAC fait partie d’un projet plus large, appelé New Citizenship Project, une organisation financée par la Bradley Foundation. Ses opinions sont les suivantes :

  • La direction globale des États-Unis est profitable à la fois pour les États-Unis et pour le reste du monde.
  • Ce leadership nécessite l’emploi de la force militaire, du lobbying diplomatique et d’un engagement aux « principes moraux ».
  • Il incombe aux dirigeants des États-Unis, au niveau de la légitimité et de la responsabilité, de mener cette direction globale.
  • Le gouvernement des États-Unis doit user de sa supériorité afin d’obtenir une autorité absolue par « tout moyen nécessaire ».

PROPOSITIONS

  • Abandon du traité contre les missiles balistiques.
  • Utilisation de la force militaire en cas d’échec de la diplomatie, à l’encontre de n’importe quel pays gênant les intérêts et/ou objectifs des États-Unis.
  • Installation de bases militaires US sur l’ensemble du globe pour créer un Global Constabulary (police mondiale), imposant la volonté des États-Unis.
  • Modernisation des équipements militaires et augmentation du budget de l’armée des États-Unis à hauteur de 3,8% du PIB.
  • Développement du National Missile Defense (programme de bouclier anti-missile) et poursuite de la stratégie de militarisation de l’espace.

CONTROVERSE

Le rapport Rebuilding America’s Defenses, rédigé par les membres du PNAC en 2000, est un document de 90 pages portant sur la stratégie militaire des États-Unis. Ce texte présente une vaste analyse de la situation, mais aussi un ensemble de propositions. Du fait de son importance, tant par sa taille que son influence, ce rapport équivaut à un programme politique.

Selon le docteur Helen Caldicott, physicienne, militante anti-nucléaire, nominée pour le prix Nobel de la paix et fondatrice du groupe Physicians for Social Responsibility, elle compare le rapport Rebuilding America’s Defenses à Mein Kampf. « This is the new Mein Kampf. Only Hitler did not have nuclear weapons. It’s the scariest document I’ve ever read in my life. »

– Cette comparaison sera souvent utilisées par les détracteurs du PNAC, à savoir des ONG pacifistes, partis politiques de gauche, et autres associations citoyennes. Selon eux, les deux textes présentent des similitudes majeures :

  • Programme politique aggressif visant à la domination du monde par un seul pays.
  • Document rédigé par une mouvance politique conservatrice accédant au pouvoir.
  • Document ignoré et/ou sous-evalué avant qu’une catastrophe ne se produise (ce qui n’est pas le cas).

Les partisans des théories du complot et les américanophobes se serviront également de ce rapport pour appuyer leurs thèses de l’implication du gouvernement américain dans les attentats du 11 septembre 2001. En effet, le PNAC proposait l’invasion de l’Irak à condition qu’un nouveau Pearl Harbor la légitime. Selon les opposants au PNAC, les attentats du 11 septembre contre les tours du World Trade Center à New York ont servit de prétexte aux actions militaires américaines depuis 2001.

 

Project for the New American Century

PNAC