Jean-Yves Le Drian a entamé aujourd’hui sa huitième visite au Mali depuis le déclenchement de l’opération Serval, en janvier 2013. Le ministre de la Défense participera ensuite au déplacement du Président de la République, François Hollande, en Côte-d’Ivoire, au Niger et au Tchad.

Sa visite répond à un premier objectif : la signature du traité de coopération en matière de défense qui détermine le cadre de la relation de défense entre nos deux pays. Le ministre de la Défense s’entretiendra avec son homologue, Bah N’Daw, puis signera le traité à l’occasion d’une cérémonie en présence du Président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta. Le ministre dînera ce mercredi en compagnie de M. Keïta.

Conforme aux accords de coopération signés avec six autres États africains, ce traité répond à l’esprit de partenariat du Sommet de l’Élysée pour la paix et la sécurité en Afrique tenu en décembre dernier : soutien aux forces africaines, appropriation par les Africains de leur champ sécuritaire, aide aux pays amis. Le traité identifie les principaux domaines de coopération de défense : échange d’informations et consultations régulières sur les problèmes sécuritaires, formation, conseil, entraînement et équipement. Il sera ratifié par les parties, conformément aux procédures constitutionnelles respectives des deux États.

Après la tenue d’élections générales au Mali et dix-huit mois après le déclenchement de l’opération Serval, l’opération « Barkhane » prend le relais de la lutte contre ces groupes jihadistes au Sahel.

C’est dans ce cadre que M. Le Drian se rendra demain, mercredi 17 juillet, à Gao. Il s’y fera présenter les évolutions de la plateforme opérationnelle Désert et rencontrera l’équipe médicale et les camarades de l’adjudant-chef Dejvid Nikolic, qui a succombé à ses blessures le 14 juillet à l’issue d’une attaque suicide. Le ministre de la Défense s’adressera à la troupe et rappellera la détermination totale de notre pays à agir contre les activités jihadistes au Sahel au profit de la sécurité de la France et de la stabilité des États de la région.

Photo d’archive de de Jean-Yves Le Drian en visite au Mali le 7 mars 2013. Crédit : Arnaud Roine / EMA – ECPAD