Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, a remis, le 30 mai 2016, le prix de l’Audace à six innovateurs issus des trois armées, du Service de santé des armées, de la Direction générale de l’armement (DGA) et de la gendarmerie nationale.

Organisé tous les deux ans par la Mission pour le développement de l’innovation participative (MIP), avec le concours de la DGA, le prix de l’Audace est décerné par la fondation Maréchal Leclerc de Hauteclocque. Il récompense l’ingéniosité et l’esprit d’initiative du personnel civil ou militaire de la Défense et de la gendarmerie nationale qui, fort de son expérience de terrain, est à l’origine d’innovations concourant à la réussite des forces en opérations.

Les lauréats du prix de l’Audace 2016 sont :

Armée de terre : l’adjudant Alexis*, instructeur-tir du 7e bataillon de chasseurs alpins et de l’École de l’infanterie à Draguignan, pour SALU, interface compacte permettant de solidariser une lampe tactique et un désignateur laser sur un Famas Félin. Cette double capacité illumination-désignation est essentielle pour les troupes en combat de nuit et en milieu urbain.

Marine nationale : le commissaire de 1re classe Thibault*, chef du bureau «sécurité maritime» de la préfecture maritime de la Méditerranée, à Toulon, pour HERMES – plateforme collaborative qui faciliter le partage d’informations entre les différents acteurs d’une gestion de crise en cas d’événement de mer majeur.

Armée de l’Air : le capitaine Arnaud*, adjoint au chef des services techniques aéronautiques de la base aérienne 110 de Creil, pour le kit projetable Bureau Technique (BT) qui permet d’assurer, depuis la métropole, le suivi technico-logistique des avions déployés en missions extérieures, sans avoir à envoyer sur le théâtre un spécialiste du domaine.

État-major des armées : le médecin en chef Pierre*, médecin chef de la 14e antenne chirurgicale parachutiste et rattaché à l’hôpital d’instruction des armées Percy à Clamart, pour le logiciel « 3D-SC1 » de formation au sauvetage au combat de niveau 1. Ce serious game permet à un soldat d’apprendre à réaliser les gestes salvateurs en cas de blessure dans un environnement recréant le sentiment d’urgence et les dangers inhérents à une situation de combat réelle.

Direction générale de l’armement : l’ingénieur civil Christian* pour Flightex, un revêtement de nouvelle génération pour les ponts d’envol des porte-aéronefs de la marine nationale, aux performances mécaniques optimisées, économique et respectueux de l’environnement.

Gendarmerie nationale : le lieutenant-colonel Thibaut* et le lieutenant-colonel Christophe*, du centre de planification et de gestion de crise de la gendarmerie nationale, pour le Système de cartographie de crise (SC2). SC2 cartographie depuis un hélicoptère des zones étendues avec une précision permettant une compréhension immédiate des modifications de l’environnement, par exemple en cas d’inondation majeure. Les images cartographiques enrichies sont élaborées et transmises en moins de 4 heures sous forme de cartes à haute résolution.

La cérémonie 2016 s’est déroulée au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) de Paris.

(*) Pour des raisons de sécurité, les noms des lauréats ne sont pas mentionnés.