Au début de l’année 2015, TDA ARMEMENTS SAS, filiale de THALES, a mené avec succès une campagne de tirs de plusieurs semaines au centre d’essais de la DGA-EV (Direction générale de l’armement – Essais en vol), à CAZAUX (Landes).

Effectués à partir de plateformes terrestres, les essais visaient tout d’abord à vérifier la conformité des roquettes de type F4 au STANAG 4187 (STANdard AGreement / Accord de normalisation), texte réglementaire OTANien imposant, en particulier, la présence d’un système de fusée à double-sécurité mécanique. Les essais avaient également pour objectif de mettre au point la future roquette à tête explosive « MURATisée » (MUnition à Risque ATténué). Bénéficiant des dernières avancées technologiques en matière d’activation par induction, la roquette HE (High Explosive) devrait être commercialisée en 2016 et mise en service au sein des forces françaises en 2017/2018.

Elle sera disponible en deux versions : une version fonctionnant à l’impact (HE-IMP) et une version multimode (HE-MM), fonctionnant aussi bien à l’impact qu’à proximité de l’objectif si le projectile est en voie de dépasser ce dernier.

En outre, ces essais ont permis de démontrer la très faible dispersion des roquettes de type F4, qui est inférieure à 6 milli-radiants dans un lance-roquettes en service dans les forces, et de 2 milli-radiants dans un tube-long, appareillage permettant de simuler une séparation dans un flux d’air de 70 nœuds.

L’excellente performance de cette munition résulte de la volonté de TDA ARMEMENTS SAS d’optimiser ses roquettes non guidées afin d’autoriser son emploi à des portées largement supérieures à celles atteintes par les produits de la concurrence.

Cette modalité permettra de réserver l’emploi des Roquettes guidées laser (RGL) au traitement de cibles mobiles ou sensibles, nécessitant une précision sub-métrique.

RGL 2

ROCKET ACTIVATED BY INDUCTION : INSENSITIVITY AND ACCURACY CONFIRMED

At the beginning of this year, TDA ARMEMENTS undertook a successful test firing campaign over several weeks at the French army’s test centre at Cazaux.

Tested using terrestrial launch pads, the trials aimed above all the validate conformity of the F4 type rockets NATO’s STANAG 4187 standards that impose stringent safety design requirements for fuzing systems.

The tests also aimed to establish the capacities of the future Low Vulnerability Ammunition rocket warhead. Benefiting from the latest technological advances in activation by induction, the HE (High Explosive) rocket should be commercialised in 2016 and put in service with French forces in 2017/2018.

The rocket will be available in two versions:

  • one functioning on impact (HE-IMP)
  • one in a  multimode version (HE-MM), functioning both on impact or in proximity to the target.

In addition, these tests demonstrated the very low dispersion of F4 type rockets, which is inferior to 6 milli-radiants in rocket launchers in service with forces, and 2 milli-radiants in a long tube, a system that enables the simulation of a separation in an air flow of 70 knots.

The excellent performances of these weapons results from TDA’s ambition to optimise its non-guided rockets in order to extend usage to greatly superior ranges than those reached by competitor products.

This modality will enable military forces to reserve the use of laser-guided rockets for mobile or sensitive targets, necessitating sub-metric precision.