Une action culturelle conjointe de la Revue Historique des Armées (Service Historique de la Défense) avec Theatrum Belli

Cliquer ICI pour commander ce numéro 

COUV279Éditorial de Thierry Bouzard

« La musique militaire est à la musique, ce que la justice militaire est à la justice », en une phrase attribuée à Clemenceau, mais qui pourrait aussi bien être de Groucho Marx (1), on a tout ce que nos milieux culturels retiennent d’un patrimoine immense. Et pour parler de justice, la renommée internationale de notre musique militaire est inversement proportionnelle à son écho en France. Certaines compositions sont pourtant des «tubes» universels repris sans relâche dans les clips publicitaires et les films, et les premières marches sont composées par Lully à la demande du Roi Soleil. De plus, les orchestres de plein air doivent leur développement dans le monde entier à l’adoption des instruments d’Adolphe Sax par l’armée française, et le plus ancien orchestre de France reste celui de la Musique des équipages de la flotte de Toulon (2).

Il existe peu de travaux sur ce patrimoine. Le manuel de Kastner (3), publié en 1848 fait toujours autorité malgré ses inexactitudes et son ancienneté. La Société des amis du musée de l’Armée lui a consacré un numéro de son bulletin en 2002, et en 2008 le colonel Raucoules, ancien directeur du Conservatoire militaire, a publié le dernier ouvrage sur la question sans épuiser le sujet. Entretemps, des travaux universitaires ont mis à jour des archives méconnues qui apportent un éclairage nouveau sur ce patrimoine musical et donnent l’occasion à la Revue historique des Armées de fournir une vue d’ensemble sur le sujet, plusieurs fois abordé dans ses colonnes sans jamais y consacrer un numéro spécifique.

Ce que l’on appelle couramment la musique militaire recouvre en fait trois grands répertoires n’ayant que peu de rapports entre eux :

1. La céleustique, car les «musiques d’ordonnance» ne sont pas des musiques mais des signaux sonores destinés à transmettre des ordres.

2. La musique militaire proprement dite, destinée au cérémonial, au divertissement et au prestige.

3. Les chansons utilisées par les soldats qui relèvent essentiellement de la tradition orale.

Si ces trois répertoires peuvent avoir des liens entre eux, ils évoluent suivant leurs rythmes propres, présentant chacun un aspect différent des usages de la musique aux armées. Avec la céleustique, nous plongeons dans la longue mémoire militaire puisque l’on retrouve dans les batteries en service aujourd’hui, des roulements remontant au XVIIe, voire au XVIe siècle. En revanche, ce n’est qu’au XIXe qu’on met en œuvre des processus complexes de réformes et d’organisation qui déboucheront sur le système sans équivalent des orchestres militaires de la Belle Époque (4). Les chansons, par contre, ont plus tendance à suivre le goût de leur temps.

Certaines assertions pourront sembler iconoclastes au regard de connaissances généralement admises, elles relèvent d’une démarche scientifique ordinaire s’appuyant sur des sources vérifiables, la recherche se nourrissant de la critique et du débat.

Face à l’ampleur du propos, il n’était pas envisageable de vouloir traiter de l’ensemble des questions sur la musique militaire dans un seul numéro. Le projet est de faire émerger les principaux documents et les modes de fonctionnement, les grandes tendances et les événements marquants, afin de fournir des clés d’accès aux différents domaines d’un vaste champ d’étude. Il s’agit aussi de montrer que ce répertoire n’est pas celui d’une caste, mais qu’il participe d’échanges constants pour s’intégrer à celui de la population, au point d’être porteur d’une identité musicale collective.

Une sonnerie de clairon, une chanson de soldat, une marche militaire sont faites pour être entendues. Ceux qui les reconnaissent et les transmettent, partagent et relaient une mémoire collective qui exprime une identité commune. Dans la multiplicité de ces expressions, qui va de la sonnerie de la charge en fond sonore, à la reprise d’une musique de film par la musique d’un

régiment, ce patrimoine rend compte de la vitalité insoupçonnée de notre identité musicale militaire française et de son devenir, héritage toujours à défendre, à connaître et à promouvoir.

Ces travaux parlent de musique. Pour apprécier pleinement les sujets traités, des enregistrements ont été sélectionnés pour fournir une illustration sonore à chaque article. Ils sont aimablement mis à disposition sur une page dédiée du site d’actualités militaires Theatrum Belli.

——————————-

(1) Les hécatombes qui ont permis la victoire de 1918 entraînent un rejet de ce qui avait pu conduire à ces massacres. La musique militaire est le bouc émissaire idéal, d’autant plus que la technologie la rend inutile pour le divertissement des masses, les orchestres de plein air perdant leur rôle principal d’animation des festivités populaires. Reléguée au cérémonial, la musique militaire peut être d’autant plus facilement dénoncée que son histoire reste mal connue.

(2) Cet orchestre est réorganisé en 1827 à partir d’une formation qui remontait à l’Ancien Régime, comme la Musique des équipages de la flotte de Brest qui a été dissoute en 2013. La Société des concerts du Conservatoire est fondée en 1828.

(3) Kastner, Georges, Manuel général de musique militaire, Paris, 1848, 410 p.

(4) À la déclaration de la guerre en août 1914, l’armée française compte 419 régiment

——————————-

Plus de 110 enregistrements ont été réunis pour illustrer ce numéro interactif de la Revue historique des armées consacré à la musique militaire en partenariat avec le site de THEATRUM BELLI.

Certains sont anciens, d’autres plus récents, voire même enregistrés spécialement pour cette occasion, d’après nos recherches tous sont libres de droits ou ont leurs droits réservés. Si une erreur s’était glissée dans l’attribution des droits et que leur détenteur ne souhaite pas voir son enregistrement figurer dans cette collection, qu’il le fasse savoir à l’administrateur de ce site : contact@theatrum-belli.org.


SOMMAIRE des articles

Céleustique

– La céleustique, la transmission des ordres par signaux sonores dans les armées françaises, par le général (2S) Roland Hervé

L’Instruction pour les tambours de 1754, pierre blanche dans l’histoire céleustique française,  par Dominique de La Tour

Batteries napoléoniennes, les outils du mythe, par Axel Chagnon

Musique militaire

Arès et Terpsichore : quand la musique règle l’art de la guerre, par Mylène Pardoen

Le serpent fait sa révolution, par Bruno Kampmann (pas d’enregistrement)

L’origine des musiciens de la Garde nationale de Paris, 1789-1795, par Patrick Péronnet

L’adoption du système Sax et l’évolution des orchestres militaires, par Guy Estimbre

Gagistes et tambour-majors : Le statut du musicien militaire au XIXe siècle, par Thierry Bouzard et Dominique de La Tour

Une institution au service du protocole de l’Etat : L’Orchestre de la Garde républicaine, par Sylvie Hue

De l’influence des musiques régimentaires sur les sociétés instrumentales civiles sous la Troisième république (1870-1914) – l’exemple angevin, par Jérôme Cambon, docteur en musicologie

Du cornet à pistons et des instruments d’ordonnance dans l’histoire des musiques militaires françaises, par Xavier CANIN

Organologie. L’orchestre de cuivres naturels : une spécificité française, par Jean-Louis Couturier

La musique militaire, un outil de relations publiques, par Thierry Bouzard

Le répertoire officiel des musiques militaires, par Jean-Michel Sorlin

Entretien avec le colonel Armand Raucoules, ancien directeur du conservatoire militaire de musique de l’Armée de Terre.

La chanson de soldat

Étude de quelques cahiers de chansons de soldats entre 1882 et 1914, par Michel Sancho

Les chants des unités : Un outil de mémoire au service du groupe, par Adeline POUSSIN

Le chant, outil de communication des sol-dats depuis l’Indochine et l’Algérie, par Thierry Bouzard

Hommages à Robert Goute & Désiré Dondeyne.


Clairon Malakof

La céleustique, la transmission des ordres par signaux sonores dans les armées françaises, par Roland Hervé

La Générale, 1705, Bréard, Les Tambours, batteries historiques et marches modernes, 30 cm, SERP, MC 7057.

Marche du régiment du Roy, 1705, Bréard, Les Tambours, batteries historiques et marches modernes, 30 cm, SERP, MC 7057.

Au Drapeau, Sonneries règlementaires, 45 tours Decca 450 539.

La Soupe, Sonneries règlementaires, 45 tours Decca 450 539.

Cessez le feu, Sonneries règlementaires, 45 tours Decca 450 539.

Le Réveil (cavalerie), Sonneries règlementaires, 45 tours Decca 450 539.

La Charge (cavalerie), Sonneries règlementaires, 45 tours Decca 450 539.

Sonnerie du 3e bataillon de chasseurs.

Aux Champs, 1912, Bréard, Les Tambours, batteries historiques et marches modernes, 30 cm, SERP, MC 7057.

Appeler aux postes d’appareillage et de mouillage, Sonneries de bord, 45 tours Pacific 90210A.

Branle bas de combat, Sonneries de bord, 45 tours Pacific 90210A.

Sonnerie sacrée, Sonneries de bord, 45 tours Pacific 90210A.


Fontenoy

L’Instruction pour les tambours de 1754, pierre blanche dans l’histoire céleustique française, par Dominique de La Tour

Consulter les enregistrements et vidéos déjà en ligne sur Theatrum Belli.


Tambours Napoléon

Batteries napoléoniennes, les outils du mythe, par Axel Chagnon

La boiteuse, M. Auger (2d Empire), enregistrement Axel Chagnon.

La boiteuse, Gourdin, enregistrement Axel Chagnon.

La Saint-Cyrienne – Champ d’honneur, enregistrement Axel Chagnon.

Salut des aigles, 78 tours Columbia L 727 / D 19007.

Farandole impériale, 78 tours Columbia L 725 / D 19007.

Charge de la grande épopée, 78 tours Columbia L 727 / D 19007.

Le Réveil au bivouac, Bréard, Les Tambours, batteries historiques et marches modernes, 30 cm, SERP, MC 7057.

Le Champ d’honneur, Bréard, Les Tambours, batteries historiques et marches modernes, 30 cm, SERP, MC 7057.

La Marche des éclopés, Bréard, Les Tambours, batteries historiques et marches modernes, 30 cm, SERP, MC 7057.

Batterie d’Austerlitz, Bréard, Les Tambours, batteries historiques et marches modernes, 30 cm, SERP, MC 7057.

Marche impériale, Bréard, Les Tambours, batteries historiques et marches modernes, 30 cm, SERP, MC 7057.


Arès et Terpsichore : quand la musique règle l’art de la guerre, par Mylène Pardoen

La Bataille de Marignan, ensemble vocal Philippe Caillard, 45 tours Clément Janequin, Erato LDEV 473.

Le réveil (clairon), Sonneries règlementaires en fanfare Decca 461.207

L’appel (clairon), Sonneries règlementaires en fanfare Decca 461.207

La soupe (clairon), Sonneries règlementaires en fanfare Decca 461.207

Le rassemblement (clairon), Sonneries règlementaires en fanfare Decca 461.207

L’extinction des feux (clairon), Sonneries règlementaires en fanfare Decca 461.207

La visite médicale (trompette), Sonneries règlementaires en fanfare Decca 461.207

L’appel des consignés (trompette), Sonneries règlementaires en fanfare Decca 461.207

L’extinction des feux (trompette), Sonneries règlementaires en fanfare Decca 461.207

Marche règlementaire 1re marche, Les tambours et clairons de la Garde républicaine 45 tours Trianon 4491.

Marche règlementaire 6e marche, Les tambours et clairons de la Garde républicaine 45 tours Trianon 4491.


L’origine des musiciens de la Garde nationale de Paris (1789 – 1795), par Patrick Péronnet

Marche militaire de Catel, Marches et refrains de l’armée française, 30 cm SERP MC 7003-75006.

Pas de manœuvre de Duvernoy, Marches et refrains de l’armée française, 30 cm SERP MC 7003-75006.

Pas de manœuvre d’Ozy, Marches et refrains de l’armée française, 30 cm SERP MC 7003-75006.

Pas redoublé, Marches et refrains de l’armée française, 30 cm SERP MC 7003-75006.

Marche du drapeau des guides, Marches et refrains de l’armée française, 30 cm SERP MC 7003-75006.

Marche de l’ancienne garde à Leipzig, Marches et refrains de l’armée française, 30 cm SERP MC 7003-75006.


 

L’adoption du système Sax et l’évolution des orchestres militaires, par Guy Estimbre

Marche triomphale de Constantine, S. Neukomm, Neukommn, 30 cm, Musique des gardiens de la paix dir. Désiré Dondeyne, Marches de circonstance n° 2, Serp MC 7032.

Marche pour la naissance du duc de Bordeaux 1820, Marches et refrains de l’armée française, 30 cm, SERP.

La prise du Trocadéro 1823, Marches et refrains de l’armée française, 30 cm, SERP.

Marche de Robert Bruce, Vieilles marches des soldats de France, collection du musée de l’armée, Orchestre dirigé par Léonce Chomel, Polydor, 521988.

Vive Henri IV, Vieilles marches des soldats de France, collection du musée de l’armée, Orchestre dirigé par Léonce Chomel, Polydor, 521988.


Gagistes et tambour-majors : le statut du musicien militaire au XIXe siècle, par Thierry Bouzard & Dominique de La Tour

Marche tactique, chevalier de Lirou, Musique principale des troupes coloniales, 30 cm, Marches historiques n° 1, Decca, 153.124.

Pas redoublé n° 4 en Ré mineur (Gebauer), Anthologie de la musique française pour harmonie militaire Erato STE 50259.

Marche du sacre de Napoléon Ier, Le Sueur, Marches et refrains de l’armée française, 30 cm SERP MC 7003-75006.

Partant pour la Syrie, Marches et refrains de l’armée française, 30 cm, SERP.

La Retraite de Crimée, Léon Magnier, Marches et refrains de l’armée française, 30 cm, SERP.

Orient et Occident, Saint-Saëns, 30 cm, Marches de circonstance n° 2, SERP, MC 7032.


Une institution au service du protocole de l’Etat : l’Orchestre de la Garde républicaine, par Sylvie Hue

La Victoire est à nous, Orchestre militaire sous la direction de M. G. Parès ex chef de musique de la garde républicaine, 78 tours Columbia L 1054 / D 19090.

Marche de la garde consulaire, Orchestre militaire sous la direction de M. G. Parès ex chef de musique de la garde républicaine, 78 tours Columbia L 1054 / D 19090.

L’étendard, Orchestre militaire sous la direction de M. G. Parès ex chef de musique de la garde républicaine, 78 tours Columbia L 1054 / D 19090.

Le Bombardier, Musique de la Garde républicaine dir Gabriel Parès, 78 tours Columbia L 490 – D 6281.

Défilé de Longchamp (Grognet), Musique de la Garde républicaine, 78 tours Monarch Record 0230012.

Sidi-Brahim, Musique de la Garde républicaine, 78 tours Monarch Record 0230013.

Quand Madelon, Musique de la Garde républicaine dir Pierre Dupont, 78 tours Columbia L 1781 – D 19274.

La Marseillaise, Musique de la Garde républicaine dir Gabriel Parès, 78 tours Columbia L 346 – D 6230.


Fanfare

De l’influence des musiques régimentaires sur les sociétés instrumentales civiles sous la Troisième république (1870-1914) – l’exemple angevin, par Jérôme Cambon

Introduction et grande valse – polka, 30 cm, Concert aux Tuileries, Musique des Gardiens de la Paix de Paris, Decca, 163.794.

Redowa – Maxitch, 30 cm, Concert aux Tuileries, Musique des Gardiens de la Paix de Paris, Decca, 163.794.

Scottish – Mazurka, 30 cm, Concert aux Tuileries, Musique des Gardiens de la Paix de Paris, Decca, 163.794.

Cake-walk – Galop final, 30 cm, Concert aux Tuileries, Musique des Gardiens de la Paix de Paris, Decca, 163.794.

Marche indienne, 30 cm, Musique de kiosque, Musique des Gardiens de la Paix de Paris, Serp, MC 7035, 1978.

Le Téméraire, 30 cm, Marches célèbres, Fanfare du 8e bataillon de chasseurs à pied, Decca, 100.037, 1968.

Cherbourg, 30 cm, Marches et refrains de l’armée française, Serp.

Marche du Couronnement de la Muse, Gustave Charpentier, Musique des gardiens de la paix dir. Désiré Dondeyne, Marche d’Opéra, Anthologie dela musique pour harmonie, SERP MC 7038.

Marche pour le Songe d’une nuit d’été, Félix Mendelssohn, Musique des gardiens de la paix dir. Désiré Dondeyne, Marche d’Opéra, Anthologie dela musique pour harmonie, SERP MC 7038.

Marche des prêtres d’Athalie, Félix Mendelssohn,  Musique des gardiens de la paix dir. Désiré Dondeyne, Marche d’Opéra, Anthologie dela musique pour harmonie, SERP MC 7038.

Marche hongroise de la Damnation de Faust, Hector Berlioz,  Musique des gardiens de la paix dir. Désiré Dondeyne, Marche d’Opéra, Anthologie de la musique pour harmonie, SERP MC 7038.


Du cornet à pistons et des instruments d’ordonnance dans l’histoire des musiques militaires françaises, par Xavier CANIN

Le Carnaval de Venise de J-B Arban, par Sergei Nakariakov (07-11-2010), source Youtube.


Organologie – L’orchestre de cuivres naturels : une spécificité française, par  Jean-Louis Couturier

Défilé fédéral (Pacteau), batterie-fanfare de Musique de l’air dir. Robert Goute, Batterie-fanfare n° 2, 45 tours, Decca 450 988.

Tango martial (Devo), batterie-fanfare de Musique de l’air dir. Robert Goute, Batterie-fanfare n° 2, 45 tours, Decca 450 988.

Il était une bergère (Devo), batterie-fanfare de Musique de l’air dir. Robert Goute, Variétés en fanfare n° 4, Unidisc EX 45 165 M.

Troïka (Devo), batterie-fanfare de Musique de l’air dir. Robert Goute, Variétés en fanfare n° 4, Unidisc EX 45 165 M.

Conguita (Luypaerts), batterie-fanfare de Musique de l’air dir. Robert Goute, Variétés en fanfare n° 4, Unidisc EX 45 165 M.


La musique militaire, un outil de relations publiques, par Thierry Bouzard

Carrousel de Monseigneur, Lully, Marches historiques n° 1, 30 cm Decca 153.824.

Marche pour timbales, Philidor, Symphonies et fanfares pour les soupers du Roy, Contrepoint, MC 20.086.

Marche lugubre, Gossec, Marches historiques n° 1, 30 cm Decca 153.824.

Marche pour l’entrée de Louis XVIII à Paris, Gebauer & Frey, Marches de circonstance n° 2, Serp, MC 7032.

Marche des trompettes d’Aïda, Verdi, Musique des gardiens de la paix dir. Désiré Dondeyne, Marche d’Opéra, Anthologie dela musique pour harmonie, SERP MC 7038.

Marche lorraine, Ganne, Musique des gardiens de la paix dir. Désiré Dondeyne, Marches de circonstance n° 2, Serp MC 7032.


Le répertoire officiel des musiques militaires, par Jean-Michel Sorlin

Paris-Belfort, Marches célèbres, 30 cm Decca, 100.037

Auprès de ma blonde, Marches célèbres, 30 cm Decca, 100.037

Les Allobroges, Marches célèbres, 30 cm Decca, 100.037

Quand Madelon, Marches et refrains de l’armée française

Les Africains, Marches et refrains de l’armée française

Marche de la 2e DB, Marches et refrains de l’armée française

Rhin et Danube, Marches et refrains de l’armée française


Étude de quelques cahiers de chansons de soldats entre 1882 et 1914, par Michel Sancho

Les Godillots, Chansons de route, Les Gars de l’escouade, 25 cm, RCA F 130 015.

L’Enfant du bataillon, Chansons de route, Les Gars de l’escouade, 25 cm, RCA F 130 015.

Sur la route de Louviers, Chansons de route, Les Gars de l’escouade, 25 cm, RCA F 130 015.

La Fille de Gennevilliers, Chansons de route, Les Gars de l’escouade, 25 cm, RCA F 130 015.

Boire un petit coup, Chansons de route, chansons à boire, les Compagnons du large, 30 cm RCA 430 151 S.

Le Petit Objet, Lucien Raimbourg, On a chanté les tourlouroux, 30 cm Vogue SLD 781.

Marche de nuit, Lucien Raimbourg, On a chanté les tourlouroux, 30 cm Vogue SLD 781.

Le Clairon, Cousinou, 78 tours Polydor 521836.


Les chants des unités : Un outil de mémoire au service du groupe, par Adeline Poussin

Sous les pins de la BA, 25 cm Les Casquettes sont là, Philips, 1958.

Belo ya mama, enregistrement de l’auteur, droits réservés.

Chant du 21e RIMa, source Youtube 2013.

Chant du 2e RIMa, CD, Chants de tradition de la 9e DIMa, Oméga.

Chant du 1er RIMa, source Youtube 2013.

Chant du 3e RIMa, 30 cm, Bivouac et tradition, MF 773017.

Chant du RICM, CD, Chants de tradition de la 9e DIMa, Oméga.


Le chant, outil de communication des soldats depuis l’Indochine et l’Algérie, par Thierry Bouzard

Contre les Viets, 1950, 78 tours, Képi blanc.

La Rue appartient, 1956, 30 cm, 5e REI.

Sous les pins de la BA, 25 cm, Les Casquettes sont là, Philips, 1958.

17TdmCarnets1