Le Super Etendard Modernisé (SEM) apparaîtra pour la dernière fois en public lors du meeting aérien de Biscarrosse, dimanche 22 mai. Après 37 ans d’opérations à travers le monde, le SEM sera retiré du service actif en juillet prochain. La chasse embarquée de l’aéronautique navale passera alors au « Tout Rafale Marine ».

Flottille_17FDeux SEM effectueront des démonstrations aériennes au cours de leur dernière manifestation publique en meeting. Le symbole est fort, Biscarrosse étant la ville marraine de la flotille 17F, la dernière de l’aéronautique navale à mettre en œuvre cet aéronef mythique qui vient d’accomplir sa dernière mission opérationnelle à bord du porte-avions Charles de Gaulle. Les pilotes seront également disponibles sur le tarmac, pour présenter les missions des marins du ciel et de leur flottille, qui sera prochainement équipée du Rafale Marine. Ils seront accompagnés par les membres du Centre d’information et de recrutement des forces armées (CIRFA) qui dispenseront des informations sur les carrières de la marine et de l’aéronautique navale en particulier.

Successeur de l’Etendard IV, le Super Etendard a été produit à 71 exemplaires pour la Marine nationale, entre 1977 et 1983. Il prendre l’appellation de Super Etendard Modernisé en 1986 après un programme de modernisation.

Le Super Etendard a été engagé dans la plupart des conflits internationaux auxquels la France a participé (Afghanistan, Libye, Irak, Syrie, …). Le Super Etendard Modernisé a notamment participé aux opérations Agapanthe (en Afghanistan), Harmattan (en Libye, 2011) et Arromanches (en Irak et Syrie, en 2015 et 2016).

Pendant près de 40 ans, le Super Etendard a assuré des missions de :

  • projection de puissance (attaque d’objectifs terrestres, appui feu des troupes au sol, reconnaissance aérienne) ;
  • projection et soutien de forces maritimes (reconnaissance de zone, frappes à la mer) ;
  • et, jusqu’en 2010, de dissuasion nucléaire (délivrance du missile air-sol moyenne portée – mission maintenant confiée, pour la Marine nationale, au Rafale Marine depuis l’arrivée de l’ASMP-A).

Le remplacement des SEM par les Rafale Marine s’inscrit dans une démarche générale de modernisation de la Marine nationale pour faire face aux nouvelles menaces. La polyvalence du Rafale Marine permettra d’avoir un seul avion de chasse en parc. Le Rafale marine offrira un gain opérationnel grâce à ses capacités mais également des économies d’échelle en termes de maintenance et de qualification des pilotes et techniciens.

Super Etendard 2