Hier soir vers 22h, en gare Montparnasse, le général Pierre de Villiers était auprès des militaires engagés à Paris dans le cadre du Plan Vigipirate. Il en a profité pour suivre une patrouille armée par le 48e régiment de transmissions d’Agen.

Près de 1 000 militaires des trois armées, dont 500 en Ile de France, sont déployés en permanence sur le territoire français dans le cadre du plan Vigipirate, en complément des forces de gendarmerie et de police. Ils assurent essentiellement des missions de surveillance et participent à la lutte antiterroriste.

A Paris, les missions qui leur sont confiées par la préfecture de police sont réévaluées régulièrement en fonction de l’appréciation de la menace. Depuis le 18 décembre, à la demande du Premier ministre, le dispositif est renforcé en raison de la sensibilité particulière de la période des fêtes de fin d’année.

A l’approche de Noël, le CEMA a souhaité aller à la rencontre de ceux qui sont engagés en mission intérieure pour protéger les français. En effet, l’engagement des armées françaises dans la protection du territoire ne se limite pas aux opérations extérieures : en complément des 8500 militaires déployés à travers le monde dans « une défense de l’avant », 2500 autres sont engagés chaque jour en France dans la protection du territoire national. Le CEMA s’est  rendu ensuite en Afrique pour passer Noël, sur le terrain, auprès des militaires de l’opération Sangaris en République centrafricaine et de l’opération Barkhane dans la bande sahélo-saharienne (BSS).

CEMA Vigipirate 2

CEMA Vigipirate 3