L’Agence nationale de sécurité (NSA) a violé la loi encadrant la surveillance des communications électroniques entre Américains entre 2008 et 2011, ont reconnu mercredi des responsables américains. 

Il s’agirait « d’un problème technologique » (SIC). L’Agence nationale de sécurité (NSA) a violé la loi encadrant la surveillance des communications électroniques entre Américains entre 2008 et 2011, ont reconnu mercredi des responsables américains.

La surveillance excessive était « la conséquence d’un problème technologique (…) et non d’un excès de la NSA », a expliqué un responsable sous couvert d’anonymat. La justice a secrètement mis fin en 2011 au programme, jugé illégal au regard des protections constitutionnelles garanties aux Américains.