Deux soldats français revenus d’Afghanistan avec des troubles psychologiques sont partis le 10 avril dernier de Toulon à bord du voilier « Chanceller », en direction de Brest. Il y a près de trois ans, Jérôme et Anthony ont été blessés en Afghanistan. Rétablis plus ou moins complètement de leurs blessures physiques, ils souffrent aujourd’hui de syndrome post-traumatique aigu.  Ces blessures invisibles qui  meurtrissent profondément l’âme, vous empêchant de mener une vie normale. Selon le médecin en chef du Service de Santé des Armées Yann Andruétan, 4 à 6% des personnels militaires français déployés en opération sont affectés par ces troubles.

Naviguer vers de nouveaux horizons !

Une association « AD AUGUSTA » » a décidé de venir en aide à ces deux soldats en les impliquant dans un challenge maritime. Pour Jérôme et Anthony, il s’agit de convoyer le futur voilier de l’association, un Chance 37 de 11,25 mètres, de la Méditerranée à la pointe de Bretagne. Les deux blessés sont accompagnés par Michel Pech, ancien militaire qui a fondé cette association, et Roger qui met son voilier à leur disposition. Au-delà de la fraternité d’armes, c’est la solidarité des gens de mer qui s’exprime. Esprit de corps et vie en équipage se conjuguent pour offrir une ligne de vie sécurisante à Jérôme et Anthony, une « drisse » de secours pour hisser au plus haut leur volonté de se reconstruire.

Faire Face !

Les initiateurs de cette aventure solidaire sont marins. C’est tout naturellement qu’ils ont imaginé utiliser la mer comme terrain d’accueil pour les blessés, pour son caractère vierge et impartial.

Pour Jérôme et Anthony qui se sont portés volontaires pour tenter cette expérience, la transition a été très rapide. Après avoir obtenu l’accord de leur médecin, ils ont rejoint Toulon où les attendaient Michel et Roger. Après l’indispensable briefing de sécurité, les deux soldats ont largué les amarres direction Gibraltar. Bénéficiant des conseils bienveillants de leurs anges gardiens, ils découvrent au fur et à mesure les gestes essentiels de la navigation à voile. Et ils apprennent vite ! Terriens devenus marins pour quelques semaines, Antony et Jérôme gèrent leur handicap au milieu des embruns et des dauphins où l’horizon véritable est le dépassement de soi et de sa blessure. Ils vivent intensément cette aventure et s’inscrivent ainsi dans l’esprit du pilote Georges Guynemer et de sa devise courageuse « Faire face ! »

Des conditions de navigation difficiles.

Parti le 10 avril de Toulon, le « Chanceller » et son équipage ont affronté un coup de vent qui les a obligés à relâcher à Ibiza pour effectuer des réparations et prendre du repos. Depuis, Jérôme et Anthony ont dépassé le détroit de Gibraltar et Lisbonne. Mais le vent de secteur NNE, qui se maintient depuis quelques jours et qui devrait encore durer jusqu’à vendredi 3 mai, rend leur progression vers la Bretagne particulièrement éprouvante. Si les conditions le permettent, le Chanceller pourrait arriver le samedi 4 mai à Camaret. Une escale réparatrice est envisagée à Douarnenez où Jérôme et Anthony pourraient bien découvrir le monde de la course au large à l’occasion du Grand Prix Guyader 2013.

Tour de force de cette expérience menée par l’association AD AGUSTA, le projet est actuellement réalisé sans subventions mais comme  l’écrivait si bien Nietzsche « Là où il y a une volonté, il y a un chemin ». Ici, celui de la guérison.

Ad Augusta souhaite fédérer les volontés pour aider les personnes handicapées qui ont été au service de la Nation, en agissant sur trois axes d’effort :

  1. Organiser des activités faisant appel à l’engagement collectif et au dépassement de soi pour améliorer les potentiels individuels (formations au management, restauration de monuments anciens, défis humanitaires…).
  2. Tisser un réseau de confiance avec les entreprises en répondant simultanément aux attentes employeurs/ handicapés.
  3. Créer une dynamique de travail et de réflexion autour de problématiques sociologiques et juridiques pour en identifier les anomalies récurrentes.

Pour son action, AD AUGUSTA a été élu coup de cœur 2012 du Cluster Maritime Français.

Suivre la progression de Jérôme et Anthony est possible sur la page Facebook de l’association. La lecture des extraits du journal de bord, rédigés par Michel, est édifiante sur les difficultés que les blessés, atteints du syndrome post-traumatique aigu, affrontent au quotidien. Leur courage et leur pugnacité forcent le respect.

Stéphane Gaudin

Cliquer ICI pour accéder au site de l’association AD AGUSTA

Cliquer ICI pour suivre le périple d’Antony et de Jérôme sur Facebook

Pour plus d’informations, vous pouvez prendre contact avec Marie-Emmanuelle Bergès : berges.me@gmail.com / 06 65 24 10 16.

Lire aussi : Les blessures psychiques en 10 questions, de Yann ANDRUÉTAN, médecin en chef au Service de Santé des Armées (Éditions Economica, 128 pages, 15 €)