L’Italie a rejeté mardi toute intervention militaire en Syrie sans approbation du Conseil de Sécurité des Nations unies, jugeant qu’il n’y a pas d’alternative à « une solution politique négociée ». 

« L’Italie ne prendra part à aucune solution militaire sans mandat du Conseil de Sécurité de l’ONU », a déclaré la ministre italienne des Affaires étrangères Emma Bonino devant le Parlement.

« Une intervention limitée risque de devenir illimitée »

« Même l’option d’une intervention limitée risque de devenir illimitée », a estimé la ministre, ajoutant que l’Italie était « déjà engagée et même sur-engagée » militairement dans d’autres régions du monde, notamment en Afghanistan.

« Il n’y a pas de solution militaire au confit syrien. La seule solution est une solution politique négociée », a-t-elle martelé, appelant à « une grande détermination » dans la poursuite des négociations entre les parties au conflit.