La Norvège a lancé une mise en garde mercredi contre une éventuelle opération militaire des Etats-Unis et de leurs alliés contre la Syrie en l’absence de mandat de l’ONU.

« Je suis profondément préoccupé par les signaux (envoyés) sur le recours à la puissance militaire sans que cela soit ancré à l’ONU », a déclaré le chef de la diplomatie norvégienne, Espen Barth Eide, au site électronique du journal Verdens Gang (VG).

«Je veux mettre en garde contre les spéculations publiques sur un tel scénario. Cela peut contribuer à donner de faux espoirs à la population en Syrie sur l’imminence d’une intervention et on risque, par nos propos, de se placer dans une impasse inextricable», a-t-il dit.

En l’absence d’un mandat de l’ONU, une participation de la Norvège, membre de l’Otan, à des frappes contre la Syrie est exclue, a-t-il dit.