Ce reportage est complémentaire de la galerie photos diffusée par THEATRUM BELLI en partenariat avec l’ECPAD (que nous remercions vivement) dès le début de l’opération. Cette galerie de plus de 1000 photos a été visionnée près de 1,2 millions de fois en quelques semaines seulement. Ce diaporama a été repris par des médias comme Mali Actualités et Slate Afrique. Malheureusement, le flux d’images s’est soudain tari au bout de quelques semaines sans qu’une explication valable n’ait été donnée par le ministère de la Défense. De nouvelles photos se retrouvaient sur le site Facebook de l’armée française mais n’étaient plus distribuées aux médias. Peut-on y voir une réaction égotique de l’institution ? Pour compensation, nous avions reçu des images de Valérie Trierweiler lors de sa ballade médiatique au Mali… Aucun intérêt.

En traitant quotidiennement ces flux d’images, THEATRUM BELLI avait été repéré par des hackers islamistes qui avaient joué les « pirates médiatiques » sur Twitter et sur notre profil Facebook. Ils avaient également court-circuité notre opération « Nuntius Belli » de collecte de messages de soutien de la société civile envers nos soldats déployés sur zone. Nous avons été assaillis par plusieurs centaines (milliers ?) de faux messages sur notre formulaire électronique. Nous avions du arrêter l’opération car la purge des bons et mauvais messages prenait beaucoup trop de temps. 

Conclusion : Il est dommage qu’une action de rayonnement de nos forces au combat qui réussissait soit ainsi interrompue…faute de munitions photographiques.