Le 13 janvier 2015, en coordination avec la DGA, la frégate de défense aérienne Chevalier Paul a effectué un tir de missile surface-air Aster 30.

Alors que le groupe aéronaval (GAN) constitué autour du Charles de Gaulle s’apprête à rejoindre l’océan Indien pour assurer une mission de présence opérationnelle et de pré-positionnement dans cette zone stratégique pour la France, l’ensemble de l’équipage du Chevalier Paul a orienté tous ses efforts en vue de la réalisation de ce tir Aster.

Le scénario consistait à explorer les limites du domaine de discrimination du système d’armes de la FDA afin d’identifier, entre deux pistes très proches,  un aéronef ami et un ennemi, puis d’engager ce-dernier. Ce tir a permis de confirmer les qualités exceptionnelles du système de défense aérienne de zone des FDA. Ceci permettant aux frégates de défense aériennes Forbin et Chevalier Paul, de conforter leur place parmi les meilleurs bâtiments anti-aériens.

Fort de cette réussite, le Chevalier Paul et son hélicoptère embarqué Caïman Marine, sont parés à assurer l’escorte du GAN dans le cadre de la mission Arromanches. 

Frégate de défense aérienne, le Chevalier Paul est un condensé de technologies et de capacités militaires de pointe. Escorte préférentielle des porte-avions, que ce soit le Charles de Gaulle ou, très régulièrement, les porte-avions américains, le Chevalier Paul assume toutes les missions de protection, de l’escorte rapprochée à la maîtrise élargie de l’espace aéromaritime. 

Crédit : COLS BLEUS