Le politologue Michel Galy revient la situation au Mali et sur l’opération en cours dans le nord, engageant des soldats français, maliens et l’ONU. Baptisée « Hydre », elle illustre la crainte de nouvelles attaques de groupes islamistes armés à l’approche des élections législatives dont le premier tour est prévu le 24 novembre et le second le 15 décembre.