Von ReichenauWilliam Shirer a reconnu le caractère exceptionnel au XXè s. de la façon dont le jeune corps des officiers allemands livraient bataille au temps de son apogée, en France, en 1940 :

« Les généraux allemands étaient les plus jeunes : quelques-uns n’avaient pas encore 40 ans, quelques-uns, au sommet de la hiérarchie, venaient d’entrer dans la cinquantaine. Mais cela leur donnait les qualités de la jeunesse : la fougue, l’audace, l’imagination, l’adaptabilité, la capacité d’entreprendre, la vaillance physique. Le général von Reichenau fut le premier de son armée à traverser la Vistule pendant la campagne de Pologne. Il le fit à la nage. Guderian, Rommel et les autres commandants en chef des divisions Panzer menèrent en personne beaucoup de leurs attaques. Ils ne restaient pas, comme les Français avaient tendance à le faire, en sûreté à l’arrière, dans leur poste de commandement. »