Cette étude propose une analyse inédite des redéfinitions de la puissance américaine et de son leadership en examinant l’ensemble des outils du smart power mis en avant par l’administration Obama. Il s’agit de cerner les contours de cette stratégie du « réalisme intelligent » (ou stratégie Obama) en politique étrangère, d’en examiner le contenu et les limites, afin de présenter un premier bilan de l’action internationale des Etats-Unis sous Obama, à l’heure où le président américain entame la dernière moitié de son dernier mandat.