Morane-Saulnier 317. Crédit photo : Stéphane Gaudin - Theatrum Belli 2014

Morane-Saulnier 317. Crédit photo : Stéphane Gaudin – Theatrum Belli 2014

Cazaux a été le théâtre d’une formidable démonstration aérienne les 21 et 22 juin pour fêter un double anniversaire : les 80 ans de l’armée de l’Air d’une part et les cent ans de la base aérienne d’autre part. En effet, le site de Cazaux avait été choisi en 1913 par le capitaine Marzac pour y installer le premier centre d’entraînement au tir aérien. Les travaux débutèrent l’année suivante.

Base opérationnelle, la BA 120, qui est la plus grande base aérienne de l’armée de l’Air par sa superficie, accueille 2120 personnels militaires et civils.

La région Aquitaine où est implantée Cazaux est un des principaux bassins industriels aéronautiques français avec la région Midi-Pyrénées et l’Ile-de-France. Avec les sous-traitants, le secteur aéronautique emploie plus de 310.000 personnes pour un chiffre d’affaires global de plus de 42 milliards d’euros. Près d’un milliard d’euros sont consacrés à la recherche et au développement afin que la France reste dans le peloton de tête industriel mondial. A elle seule, l’Aquitaine représente 40.000 emplois industriels. De grands groupes y sont présents comme Dassault Aviation, CEA, le Groupe Safran, Airbus Defense & Space, Sogerma, Roxel, Sabena Technics, SAFT, Thales, AIA.

Présent lors de cet événement, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a annoncé l’installation à la rentrée du commandement des forces aériennes (CFA) à Mérignac. Pour le général de corps aérien Serge Soulet « ce grand commandement réunit l’ensemble des forces conventionnelles, d’appui et spéciales de l’armée de l’Air. Il se distingue des FAS et du CDAOA qui sont deux commandements opérationnels. Les Forces aériennes  constituent, ce qu’on appelle un commandement organique. Véritables réservoir de forces, elles regroupent 25.000 personnes, 500 unités sur l’ensemble des bases en Métropole et outre-mer, mais aussi à l’étranger ».

JY Le Drian Souvenir français

Jean-Yves Le Drian signe le Livre d’Or de l’association « Le Souvenir Français ». Crédit : Stéphane Gaudin.

Le ministre de la défense en a profité pour rendre visite aux stands des associations d’entraide comme celui des Ailes brisées, de la FOSA et du Souvenir français.

Ponctué de nombreuses démonstrations aériennes, les spectateurs ont pu apprécier notamment un Morane-Saulnier 317, la patrouille de l’armée de l’Air suisse, Un P-51, deux Flamant, un Mosquito, un Nord Atlas, un Fouga Magister, deux Mirage F1, un Rafale, la patrouille espagnole, la patrouille Breitling, la patrouille de France. Trois moments forts : le largage de parachutistes par deux avions de transport, la voltige aérienne impressionnante et un exercice de recherche et de secours d’un pilote  par un hélicoptère Caracal.

La galerie photos de Theatrum Belli sur cet événement est en cours de réalisation.