D’une longueur de 250 mètres, le navire est conçu pour transporter jusqu’à 14 hélicoptères. Les autorités japonaises affirment qu’il sera utilisé dans le cadre de la défense nationale – en particulier dans la lutte anti-sous-marine, pour des missions de surveillance des zones frontalières, mais également pour transporter du personnel et des fournitures en réponse à des catastrophes naturelles de grande ampleur, comme le tremblement de terre et le tsunami dévastateurs de 2011.

L’inauguration du porte-hélicoptères DDH183 surnommé « Izumo » intervient alors que le Japon et la Chine sont en confrontation sur plusieurs petites îles situées entre le sud du Japon et Taïwan. Depuis plusieurs mois les navires des deux pays ont mené des patrouilles autour de ces îles, appelées « Senkaku » au Japon et « Diaoyutai » en Chine.

Certains experts affirment également que le navire pourrait également lancer des avions de chasse à décollage vertical.

Porte-hélicos japonais