L’objectif de la guerre est de faire la paix rappelle Jean-Pierre Bois, professeur émérite d’histoire moderne. Loin d’une histoire des différents congrès diplomatiques qui ont ponctué le XIXe siècle, l’historien propose de situer ce qu’on appelle « Le concert des nations », expression passée dans le langage courant au XIXe siècle dans un champ historique plus large.

Source : CANAL ACADEMIE