ChoeurAdour

Formation récente, le Chœur des marins de la Base navale de l’Adour est né à l’été 2012. Constitué de 35 chanteurs, marins d’active, personnels civils de la défense, réservistes et anciens marins. Il est placé sous la direction du lieutenant de vaisseau de réserve Jean-Luc Castéret, chef de chœur. Il intervient pour des animations ou des concerts, pour des collectivités, des associations ou des particuliers et participe aux cérémonies officielles de la Défense. Le patrimoine du chant militaire est abondant, il y a bien le Chœur de l’armée française qui dépend de la Garde républicaine, mais les formations chorales sont rares, essentiellement actives dans les écoles. Il fallait en savoir plus sur cette nouvelle formation originale et quelques questions ont été posées à son chef.

Quelles ont été les circonstances de la création de la formation ?

Le Chœur des Marins de la Base Navale Adour a été créé suite à une proposition que faite  Jean-Luc Castéret au capitaine de Vaisseau Boris Solin, alors commandant de la Base Navale de l’Adour à Anglet. Musicien professionnel et fondateur du groupe de polyphonie pyrénéenne Balaguèra, il avait à l’époque interrogé le Commandant Solin sur l’existence d’un chœur dans la Marine  Nationale qui se placerait en ambassadeur de la  tradition chantée des marins français. Cette entité n’existant pas encore, il lui a été proposé un contrat d’Officier dans la Réserve citoyenne pour créer un chœur et mettre ses compétences professionnelles au service de la Marine nationale et de la Défense. Quelques semaines plus tard, il commençait le recrutement des futurs chanteurs et en septembre se retrouvais à l’Ecole Navale pour un stage de formation des officiers de réserve.

 Quel est le statut des choristes et celui du chœur ?

Le Chœur des marins de la Base navale Adour est une section du CSL Chimère de Bayonne, il est rattaché par ce biais à la Fédération des Clubs de la Défense. Nous répétons chaque semaine dans les locaux de la Base navale de l’Adour à Anglet.

Il n’existe qu’un chœur professionnel officiel dans l’Armée française, celui de la Garde Républicaine, mais plusieurs chorales de qualité se font néanmoins entendre, comme celles des promotions des grandes écoles militaires ( Ecole Navale, Saint-Cyr, EMIA ), comment vous situez-vous parmi ces formations ?

Notre chœur qui va bientôt avoir deux ans est une formation permanente dont l’effectif est aujourd’hui d’environ 35 membres. Le renouvellement se fait par le départ ou l’arrivée de nouveaux membres et non comme les chorales des écoles qui changent périodiquement l’ensemble de leur effectif. Le CMBNA est composé de marins d’active, de civils de la défense, de réserviste et d’anciens marins. Il permet ainsi la transmission d’expérience entre les différentes générations de marins et contribue également, par ses prestations, au lien Armée-nation.

Vous abordez les répertoires des chants basques, gascons, des chants patriotiques et de marins, avez-vous envisagé d’interpréter des anciens chants de la marine, ceux qui ont disparu avec la voile ?

Notre répertoire est constitué de chants patriotiques, de chants régionaux emblématiques de la tradition basque et gasconne de polyphonie et, bien évidemment, de chants de marins. Nous menons justement un travail de reconstruction d’un répertoire de chants de marins anciens et sommes très intéressés par toute suggestion.

Quel est le rôle de ce chœur, son programme ?

Au-delà de l’effet d’intégration des marins en poste sur la Côte Basque et d’entraide intergénérationnelle, le CMBNA se donne pour mission première le rayonnement de la marine avec, tout d’abord la préservation des traditions et leur transmission. Nous participons aux cérémonies patriotiques, aux diverses fêtes de la mer organisées dans la région, ainsi qu’aux manifestations culturelles organisées par la marine ou par la société civile.

Un enregistrement a-t-il été réalisé ou est-il en projet ?

Nous prévoyons un disque dans les mois à venir, j’espère avant l’été 2015.

Le chef de chœur et ses choristes.

Jean Luc Casteret, premier prix du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 1992 mène une double carrière de musicien et de chanteur de polyphonie pyrénéenne. Il est Cor Solo à l’Orchestre Symphonique d’Euskadi  et fondateur du groupe de polyphonie Balaguèra. Chef du Chœur des Marins de la Base Navale Adour. Lieutenant de Vaisseau de Réserve. Les chanteurs du chœur sont tous des amateurs, expérimentés dans la pratique du chant choral ou néophytes. Civils ou militaires, du matelot à l’amiral, ils portent tous les épaulettes à ancre de marine sans distinction de grade, unis comme à bord.

 Contact : choeurdesmarinsatgmail.com

Page Facebook en construction