Les militaires américains font leur courses en Afghanistan. Ils y rachèteraient des clés USB contenant des renseignements militaires volés, selon l’Associated Press. Une faille de sécurité du réseau informatique de la base de Bagram (au nord-est du pays) aurait permis à  certains de récupérer, entre autres, des numéros de sécurité sociale de généraux américains ainsi qu’une liste d’espions afghans travaillant pour le compte de l’armée de l’Oncle Sam.
Ces renseignements sont rapidement réapparus sur les marchés de la ville. Un marchand aurait déclaré avoir vendu une cinquantaine de clés USB à  des militaires qui voulaient acquérir toutes celles en sa possession. Quel qu’en soit le prix. Une enquête est en cours. Mike Cody, un porte-parole de l’armée, s’est refusé, pour sa part, à  tout commentaire.

01net.com