La défense et la sécurité ont toujours constitué des questions centrales dans l’évolution des sociétés. Dans l’accélération de l’histoire que nous connaissons, l’après guerre froide a débouché sur une nouvelle ère qui marque une rupture profonde dans l’organisation des relations entre États et dans le fonctionnement interne des sociétés. La question de la police dans son sens global est reposée. Dans le processus contemporain de redéfinition de l’ordre et des instruments de son maintien, le système militaire, fort de ses spécificités culturelle et organisationnelle, émerge à nouveau comme un modèle et un acteur essentiel.

Texte initialement publié dans la revue Inflexions d’octobre-décembre 2006 et repris par Theatrum Belli avec l’aimable autorisation de Madame Anne Mandeville.