SPARTIATELes groupes d’envahisseurs doriens étaient indépendants les uns des autres et ils formèrent une communauté en chaque lieu où ils s’arrêtèrent ; il en était de même des immigrants grecs qui peuplèrent la côte asiatique. L’élément militaire a dû jouer d’abord un rôle prépondérant : le mot même de polis désignait à l’origine une citadelle, avant de prendre son sens ultérieur de cité-Etat ; chez les Doriens surtout, les premiers dirigeants furent les chefs de bandes armées. Peu à peu, d’autres facteurs s’imposèrent : les premiers établissements furent évidemment des villages ; puis, dans plusieurs cas privilégiés, comme celui de Sparte, on voit des villages voisins former une ville, selon un phénomène que les Grecs appelaient synoecisme (habitation commune) ; or, la ville engendre la cité, c’est-à-dire une organisation politique commune.
Dans de telles créations, on devine l’importance des éléments spirituels, comme le sentiment de la communauté d’origine et de l’appartenance à une même ethnie et surtout l’existence de cultes communs, qui pouvaient fournir une base religieuse solide aux premiers Etats embryonnaires.

Pierre Lévêque
In L’Aventure grecque
Le Livre de Poche : 10 €