La Corée du Sud devra débourser plusieurs dizaines de milliards de dollars pour mettre à jour sa capacité de défense afin de pouvoir recevoir de l’armée américaine le contrôle opérationnel en temps de guerre (OPCON) de ses troupes, ont averti ce vendredi des sources militaires.

A leur Réunion consultative sur la sécurité (SCM) qui s’est déroulée hier au Pentagone, les chefs des défenses sud-coréenne et américaine sont tombés d’accord pour reporter le transfert de l’OPCON de 2015 à environ 2025. La nouvelle date n’a pas encore été fixée précisément.

Selon les sources, l’armée sud-coréenne aura besoin de plus de 50.000 milliards de wons (47,3 milliards de dollars) pour mener à bien cette opération et se doter d’une défense autonome face aux menaces croissantes que représentent les programmes nucléaires et de missiles de la Corée du Nord.

La création d’un bouclier anti-missiles nord-coréens (kill chain) et d’une capacité antibalistique autonome (Korea Air and Missile Defense) pourraient à eux seuls coûter près de 17.000 milliards de wons.

En outre, 35.000 milliards de wons devraient être nécessaires pour acquérir des missiles sol-air, des lanceurs de roquettes et des avions de chasse F-35A américains et aussi développer en Corée des chasseurs, destroyers et sous-marins. Le budget du projet KF-X visant à construire des avions coréens s’élève à 18.000 milliards de wons et celui des contre-torpilleurs à 6.000 milliards de wons.

Source : YONHAP