Le gouvernement tchèque étudie la possibilité de fournir des armes aux kurdes irakiens qui combattent les activistes de l’État islamique, notamment à travers des entreprises privées, a déclaré le ministre tchèque des Affaires étrangères à un quotidien.

« Nous avons une idée de ce que les Kurdes veulent et nous avons quelque chose à offrir », a annoncé Lubomir Zaopralek dans un entretien accordé au journal tchèque Hospodarske Noviny (Les Nouvelles économiques). « Nous étudions un moyen de mettre en place quelque chose même sans décision du gouvernement », a ajouté le chef de la diplomatie tchèque, évoquant la possibilité de passer par des entreprises privées.

Le président du Kurdistan irakien Massoud Barzani a demandé dimanche à la communauté internationale de fournir des armes aux combattants kurdes afin de les aider à combattre les activistes de l’État islamiste. L’Union européenne, qui n’a pas réussi à se mettre d’accord sur une position commune, a laissé aux gouvernements nationaux qui le souhaitent le soin d’envoyer des armes aux peshmerga.