La France et l’Arabie saoudite ont convenu de la nécessité de renforcer l’opposition syrienne et l’Armée syrienne libre (ASL, rebelles), a déclaré lundi le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian, en visite dans le royaume.

M. Le Drian a expliqué aux journalistes à Jeddah (ouest) avoir été reçu par le roi Abdallah, et a fait état d’une grande convergence sur les principaux sujets, en particulier sur les crises dans la région.

Notre approche sur la situation est identique. Nous sommes dans la logique de renforcer la Coalition nationale syrienne et l’état-major du général (Sélim) Idriss, chef d’état-major de l’ASL, a dit le ministre.

L’Arabie saoudite est un des principaux soutiens de la Coalition nationale syrienne à laquelle est liée l’ASL mais qui a été récemment désavouée par les principaux groupes islamistes opérant en Syrie.

Le ministre français a aussi été reçu par le prince héritier Salmane ben Abdel Aziz, qui est également ministre de la Défense, avec lequel il a évoqué les moyens de renforcer les relations bilatérales ainsi que les développements sur les scènes régionale et internationale, selon l’agence officielle SPA.

M. Le Drian s’est également entretenu avec le prince Mitab, fils du roi Abdallah et ministre de la Garde nationale.

D’importants contrats d’exportation sont en discussion entre Paris et Ryad.

Le ministre s’est félicité dans ce cadre que ses interlocuteurs lui aient confirmé l’entrée en vigueur effective à compter de ce lundi d’un contrat de 1,3 milliard de dollars, selon son entourage, pour moderniser quatre frégates et deux pétroliers-ravitailleurs saoudiens mis en service dans les années 1980, selon le ministère français de la Défense.

Ces travaux seront effectués par DCNS, Thalès et MBDA, en partenariat avec des industriels saoudiens.

Des discussions sont en outre en cours pour moderniser la défense antiaérienne saoudienne. Le projet d’un montant d’environ 2 milliards d’euros porte notamment sur la fourniture à l’armée saoudienne de missiles sol-air Crotale de nouvelle génération du groupe Thales, qui équipe l’armée française depuis les années 1990.