Glonass

La CIA et le Pentagone cherchent à dissuader le département d’Etat d’autoriser l’Agence spatiale russe (Roskosmos) à implanter des stations terrestres du système GLONASS (analogue russe du GPS américain) sur le territoire des Etats-Unis, écrit le journal New York Times.

D’après le quotidien, les services de renseignement US et les responsables du Pentagone craignent que l’éventuelle implantation de stations GLONASS aux Etats-Unis ne permette à la Russie d' »augmenter considérablement la précision de ses missiles ».

Les adversaires de ce projet estiment également que les stations GLONASS pourraient être utilisées pour mener des activités de renseignement depuis le territoire américain. En raison de ces soupçons, la Maison Blanche a reporté la prise de la décision finale concernant le déploiement des stations GLONASS aux Etats-Unis dans l’attente d’informations supplémentaires de la part de Moscou, a-t-on appris de sources anonymes au sein du département d’Etat et de l’administration Obama.

Moscou a demandé Washington d’autoriser le déploiement des stations GLONASS aux Etats-Unis en mai 2012, a fait savoir la porte-parole du département d’Etat Marie Harf. En octobre 2012, le directeur adjoint de Roskosmos Vitali Davydov a déclaré que l’Agence envisageait de déployer huit stations GLONASS sur le sol américain.

Toujours selon M.Davydov, la Russie abrite actuellement 19 stations de mesure du système américain GPS.

Source du texte : RIA NOVOSTI