L’armée américaine a décidé de clouer au sol la totalité de ses chasseurs F-35 pour inspecter les moteurs après un incendie à bord d’un appareil la semaine dernière en Floride, énième déconvenue subie par ce très coûteux programme.

L’Armée de l’Air et la Marine ont donné jeudi des directives pour clouer au sol tous les appareils après l’incendie du 23 juin à la base aérienne d’Eglin. La cause de cet incident n’est pas connue pour le moment et fait l’objet d’une enquête.

« Des contrôles supplémentaires des moteurs des F-35 ont été requis, et le retour en vol sera déterminé sur la base du résultat des contrôles et l’analyse des informations recueillies », a déclaré un porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby, dans un court communiqué.

Le F-35 doit normalement participer à des salons aériens en Grande-Bretagne (le Royal International Air Tattoo qui début le 11 juillet et le Farnborough International Airshow qui débute le 19 juillet) mais le Pentagone a indiqué que la décision finale serait prise la semaine prochaine.

Cet incendie n’est que le dernier d’une série de problèmes techniques et de retards pour le Joint Strike Fighter (JSF), présenté comme une merveille technologique mais qui a souffert d’une série de contretemps avec un budget qui a explosé pour atteindre plus de 390 milliards de dollars, pour 2.443 avions, et quelque sept ans de retard. Ce programme d’armement est le plus coûteux jamais produit aux États-Unis.