La 46e édition de l’exercice « COLIBRI » aura lieu du 1er au 11 septembre 2014 dans les régions de Toulouse, Pau et Caylus. Environ 700 parachutistes français et allemands participeront à cet exercice. Ils auront comme mission dans le cadre du thème de l’exercice de s’emparer par une opération aéroportée (OAP) d’un terrain d’aviation puis de contrôler et de sécuriser des zones et points particuliers dans la région de Caylus.

Colibri est un exercice d’entraînement interallié qui existe depuis 1962. Il est mis en œuvre conjointement par l’Allemagne et la France et a pour objectif de partager les savoir-faire spécifiques du domaine des troupes aéroportées ainsi que de développer l’interopérabilité des unités et de renforcer la connaissance mutuelle des deux brigades parachutistes.

Les formations françaises participantes (1er RCP, 17e RGP et 35e RAP et 8e RPIMa pour le plastron), commandées par le général Olivier SALAÜN, appartiennent essentiellement à la 11e Brigade Parachutiste, les formations allemandes quant à elles appartiennent à la 26e Luftlandbrigade.

Programme de l’exercice :

– Du 1er au 5 septembre : instruction, sauts et échanges de brevets parachutistes à l’école des troupes aéroportées (ETAP) de Pau.

– A partir du 7 septembre : déploiement à Toulouse-Francazal d’une base d’opérations aéroportées (BOAP).

– 8 septembre : opérations aéroportées (largage de personnel et de matériel) sur le camp de Caylus (82) à partir d’avions de transport tactiques français et allemands.

– Du 8 au 11 septembre : exercice tactique sur Caylus dans le cadre du thème général de l’exercice visant à sécuriser une zone.

————-

Photo du haut de la note : Paras français de la 11e BP. Crédit 11e BP

Paras de la 26e Luftlandbrigade. Crédit photo : Dimitri Shaporenko - Heer)

Paras de la 26e Luftlandbrigade. Crédit photo : Dimitri Shaporenko – Heer)

Clip vidéo sur l’exercice Colibri 2012 : Du 7 au 13 septembre, le 8e RPIMa a participé dans les régions de Tarbes et Oloron Herrere à l’exercice Colibri. Cet exercice interallié et interarmées réunissait des hommes de la 11 e Brigade Parachutiste (EM de la BP, 8e RPIMa ; 1er RHP, 35e RAP, 1er RTP, 17e RGP.) mais aussi des paras belges, allemands et néerlandais.