Catherine LeroyReporter de guerre française1945 - 2006

Catherine Leroy
Reporter de guerre française
1945 – 2006

La reporter photographe française Catherine Leroy est morte vendredi 7 juillet à Los Angeles d’un cancer. Elle s’était notamment illustrée en couvrant les guerres du Vietnam et du Liban.

Agée de soixante et un ane, Catherine Leroy vivait aux États-Unis, où elle avait travaillé pour les agences de photos Gamma et Sipa. Le directeur de l’agence Contact Press Image Robert Pledge évoque « une figure un peu mythique du monde de la photographie de guerre, une des rares femmes présentes au Vietnam pendant la période la plus dure du conflit. Nombre de ses confrères la décrivait pourtant comme un petit bout de femme frêle.

Respectée et jalousé par ses confrères

Robert Pledge explique qu’ elle « avait la réputation d’être une photographe d’un courage et d’une volonté extraordinaires et proverbiales qui faisaient la jalousie de ses concurrents masculins ». »La photographe avait été ainsi la seule à être parachutée de nuit avec des troupes américaines et avait été faite prisonnière par le Vietcong à la bataille de Hué, dit-il. Elle avait en effet été la seule journaliste autorisée par les Américains en 1967 à participer à une intervention aéroportée avec le 173eme régiment de parachutistes (173th Airborne) lors de l’opération « Junction City ». En reportage au Liban, elle avait été « kidnappée et brutalisée de manière terrible, et ne s’était jamais ensuite réellement réajustée à une vie plus sédentaire et plus facile », a-t-il ajouté. Raymond Depardon, commissaire invité des Rencontres photographiques à Arles considère que Catherine Leroy était « petit bout’chou extrêmement courageux et une photographe étonnante ».

Un parcours impressionnant

Elle avait fait ces débuts en vendant ses photos dans les agences AP et UPI. Puis elle avait intégré Sipa et Gamma avec qui selon Robert Pledge elle était aujourd’hui en conflit. Aux Etats Unis, elle photographiait un peu de mode et de magazine. Elle était aussi l’auteur d’un livre publié chez Random House sur les grands photographes du Vietnam. Première femme à recevoir le prix Robert Capa pour sa couverture de la guerre civile au Liban en 1976, elle avait été récompensée par de nombreux autres prix (George Polk Award, the Sigma Delta Chi, The Art Director’s Club of New York…). Elle a aussi co-écrit avec le journaliste britannique Tony Clifton du livre « God Cried » sur le siège de Beyrouth par l’armée israélienne en 1982.

Catherine LEROY Vietnam

Photo de Catherine LEROY  au Vietnam