Défense Conseil International (DCI), l’opérateur de référence du ministère de la Défense pour le transfert du savoir-faire militaire français à l’international, a achevé la formation du premier des deux équipages de sous-mariniers indiens qui armeront de futurs sous-marins de type Scorpène. Cette formation s’inscrit dans le programme P-75, lancé en octobre 2005 entre l’Inde et la France, qui porte sur la construction de six Scorpène par le chantier naval indien Mazagon Dock Limited.

Une étape majeure franchie avec succès par les équipes de DCI

Depuis septembre 2015, DCI est chargé de former deux équipages de futurs sous-marins indiens de type Scorpène, l’un des sous-marins les plus performants et modernes au monde, grâce à une conduite bien plus automatisée que les précédentes générations de sous-marins.

Dans le cadre du programme P-75, DCI a déployé une équipe de neuf experts sous-mariniers pour former deux équipages, soit au total cent sous-mariniers indiens, et leur transférer le savoir-faire de la Marine nationale française. Parmi ces derniers, plusieurs formateurs formeront par la suite les équipages des quatre autres sous-marins du programme P-75.

Cette formation, qui s’est déroulée à terre puis à bord du sous-marin, à quai et en mer, a porté aussi bien sur les équipements que sur les systèmes du sous-marin, selon les standards en vigueur dans la Marine nationale. La conduite du bateau en sécurité, en surface et en immersion, a été enseignée en mode normal et dégradé.

Une expertise de formation des marines étrangères confirmée

« Nous nous réjouissons de la réussite de la formation de ce premier équipage de sous-mariniers indiens. DCI démontre, une fois encore, sa capacité à transférer son savoir-faire et ses moyens de formation à ses partenaires des marines étrangère, » souligne Jean-Michel Palagos, Président-Directeur général de DCI, alors même que la formation du second équipage a débuté.

En effet, après le Chili et la Malaisie, l’Inde est le troisième pays, avant le Brésil, qui profite d’une formation de ses sous-mariniers par DCI, confirmant ainsi sa capacité à s’adapter à un environnement international et interculturel.