« Notre focus aujourd’hui est devenu la lutte contre le terrorisme islamiste. Nous constatons une augmentation de la radicalisation parmi les militaires français, notamment après l’affaire Merah (…) Nous intervenons régulièrement en assistance de la DCRI lors d’opérations contre des cellules terroristes car trop souvent hélas dans ces cellules, ou autour d’elles, l’on trouve des militaires français ».

Colonel Pascal ROLEZ, adjoint au sous-directeur Contre-Ingérence à la DPSD