Dans cette chronologie ne sont pris en compte que les actes sortant de l’ordinaire c’est-à-dire par le nombre d’individus impliqués, par la violence de l’acte, par le coût des destructions.

Le 29 octobre à Grenoble :
Jet de pavé : un conducteur de tramway blessé.

Le 30 octobre dans l’agglomération lyonnaise :
Une trentaine de voitures incendiées.

Le 29 octobre près de Lille :
25 véhicules EDF incendiés.

Le 28 octobre à Marseille :
Une marseillaise grièvement brûlée lors de l’incendie d’un bus tombé dans un guet-apens.

Le 27 octobre à Montfermeil :
Brèves échauffourées entre policiers et groupes mobiles (plusieurs blessés).

Le 27 octobre à Gennevilliers :
Pompiers et policiers ont essuyé un caillassage dans la cité du Luth.

Le 27 octobre à Reims :
Tentative d’incendie de bus.

Le 27 octobre à Clichy-sous-Bois, Meaux, Toulouse :
Les pompiers et policiers sont intervenus régulièrement pour faire cesser des dégradations et des incendies, les véhicules ont été pris à partie.

Le 27 octobre au Blanc-Mesnil :
Deux autobus incendiés dont 1 où le conducteur a été menacé par une arme de poing.

Le 27 octobre à Saint Etienne :
Une dizaine de voitures incendiées.

Le 26 octobre à Bagnolet :
Attaque à main armée contre un bus, volé puis brûlé.

Le 26 octobre à Montfermeil :
Une voiture brûlée et un policier légèrement blessé.

Le 25 octobre à Nanterre :
Un bus brûlé par des hommes cagoulés.

Le 25 octobre à Athis-Mons :
Cocktail – Molotov dans un bus.

Le 25 octobre à Vénissieux :
Car privé incendié.

Le 20 octobre à Orléans :
Un véhicule de la BAC a été pris à partie (incidents fréquents depuis le 16 octobre).

Le 20 octobre à Aulnay-sous-Bois :
Une fonctionnaire de la police municipale légèrement blessée, véhicules de police caillassés.

Le 14 octobre à Massy :
Une adjointe de sécurité blessée lors d’une tentative d’interpellation.

Le 14 octobre à Epinay-sur-Seine :
Un policier blessé lors d’une agression par une trentaine de « jeunes ».

Le 14 octobre à la Courneuve :
Des policiers font usages de leurs armes pour se dégager face à une trentaine de « jeunes ».

Le 1er octobre aux Muraux :
7 policiers légèrement blessés après avoir été pris à partie par des dizaines de personnes.

Le 28 septembre à Toulouse :
5 policiers légèrement blessé lors d’une patrouille.

Le 19 septembre aux Tarterêts :
2 CRS agressés et blessés sérieusement lors d’une patrouille.