2 février 1814 : combat de Rosnay (Aube).

Le maréchal Marmont couvre avec 3 000 hommes la retraite de Napoléon après la défaite de La Rothière. Il tient tête aux 25 000 Bavarois du général De Wrède et défend le pont de Rosnay. C’est à Rosnay que Napoléon donne pour devise à l’héroïque 132ème de ligne : « Un contre huit ». Joli raccourci illustrant le sacrifice de ce régiment. Le 132 Bataillon cynophile de l’armée de Terre est aujourd’hui l’héritier du 132ème de ligne. Il est implanté à Suippes dans la Marne.


2 février 1871 : fin de l’armée de Bourbaki (Suisse).

Vaincue à la bataille de la Lizaine, l’armée de Bourbaki, après avoir traversé le Jura en plein hiver, débouche en Suisse près de Neuchâtel. La grande détresse des soldats vêtus de haillons déclenche un élan de générosité de la part des Helvètes. 


2 février 1943 : derniers combats à Stalingrad.

Le secteur Nord allemand cesse le combat. Le secteur Sud a capitulé 2 jours plus tôt avec le maréchal Paulus, commandant des troupes allemandes. C’est le tournant de la guerre sur le front de l’Est.
La bataille de Stalingrad avec Jean LOPEZ, historien spécialiste du front de l’Est.