Des affrontements ont éclaté lundi entre la force française Sangaris et un groupe armé des ex- Séléka dans la région de Batangafo, dans le nord-ouest de la Centrafrique, selon l’état-major des armées françaises. 

« Ce matin (lundi) alors qu’elle était engagée dans une mission de reconnaissance, la force Sangaris a été violemment prise à partie par un groupe d’une centaine de combattants lourdement armés dans la région de Batangafo. Face à l’agressivité de ce groupe, elle a fermement riposté avec l’appui d’avions de chasse Rafale venus de N’Djamena et d’hélicoptères de la force Sangaris », a ajouté l’état major, précisant qu’il n’y avait aucun blessé dans les rangs de la force française.

Selon un dernier bilan,au moins 25 personnes avaient été tuées et des dizaines d’autres blessées du coté des ex-Séléka.

La mission de reconnaissance de l’armée dans cette région survenait quelques jours après des affrontements entre Séléka et anti-balaka dans la région.

————–

Photo (archives) :  Du 15 au 18 juin 2014, suite à une action préalable de renseignement, le groupement tactique interarmes (GTIA) « de Boissieu » a engagé une partie de ses éléments dans une action au nord-ouest de la République Centrafricaine pour reconnaître une zone fragilisée par la présence avérée de groupes armés.   Crédit : EMA – ECPAD