« Il y a une probabilité pour qu’à l’avenir le Big Data en particulier fournisse aux gouvernements une plus grande capacité à contrôler la liberté et la vie individuelle »
Ci-dessous : version anglaise