Suisse nation militaireNous ouvrons cette nouvelle année par un dossier traitant d’une puissance militaire qui reste, à tort, méjugée en France : la Suisse. Loin de l’image d’Epinal d’un pays hors l’histoire et hors la guerre, la Suisse est une nation militaire dotée d’une véritable identité stratégique, identité à laquelle le modèle de milice et la figure du citoyen-soldat confèrent toute sa force, sa valeur et sa singularité. A quelques mois d’une votation cruciale qui décidera du maintien ou de l’abrogation du service militaire obligatoire, un décryptage du modèle militaire helvétique, de ces racines historiques et doctrinales, s’imposait. Réunis ici par Laurent Schang, Pierre Streit, Jean-Jacques Langendorf, Alain Baeriswyl et Bernard Wicht, décryptent ce modèle d’armée de milice bien trop méconnu et dont l’examen peut nous permettre de tirer nombre d’enseignement sur le lien existentiel entre la nation et son armée, notamment dans un temps où, en France, les appels à la (re)création d’une Garde nationale se multiplient.

Jean-François Daguzan et Georges-Henri Bricet des Vallons

Editions ESKA, 176 pages, 28 euros

SOMMAIRE

DOSSIER

– Tout Suisse aime l’armée, par Laurent SCHANG

– La culture stratégique suisse : entre continuités et ruptures, par Pierre STREIT

– Des penseurs militaires suisses. Une esquise, par Jean-Jacques LANGENDORF

– Préparer l’infanterie aux guerres du nouveau moyen-âge, par Alain BAERISWYL

– Citoyens en armes : un point de vue suisse, par Bernard WICHT

LIBRE OPINION

– Pour une géopolitique financière de nos futurs. Au-delà de l’hypocrisie ; par Patrick SAINT-SEVER et Bertrand QUIMINAL

VARIA

– Israël et la défense anti-missile ; par Jean-Loup SAMAAN

– La réunion de l’APN et les turbulences politiques ; par Valérie NIQUET

– La prolifération à l’heure des sanctions ciblées ; par Bruno GRUSELLE et Elisandre NEXON

– La sécurité alimentaire ; par Ewelina MARZEC

– Les ESSD en France : l’âge de raison ; par Charles LAMBERT