histoire-alat

Nouvelle édition d’un ouvrage paru pour la première fois en 2005, sous la signature d’un officier général ayant servi pendant une trentaine d’années dans l’ALAT.

Comme le précise le général chef d’état-major de l’armée de terre dans sa préface, « l’aérocombat s’impose incontestablement comme un facteur décisif permettant d’emporter la décision, au ras du sol et au coeur des opérations ». Il était donc utile que ce livre, issu d’une thèse de doctorat, soit complété et réédité, et le professeur Jauffret précise judicieusement dans un avant-propos de l’édition de 2005, ici conservé, que le propos de l’auteur sait être nuancé tout en ignorant la langue de bois.

Des premiers aérostiers de Fleurus à la Première Guerre mondiale, des « voilures tournantes » de l’entre-deux-guerres et des autogires aux guerres de décolonisation  (l’ALOA en Indochine et l’ALAT en Algérie), des réorganisations de la guerre froide (en particulier les études des années 1970 et le tournant des années 1980) à la création de la Division AéroMobile, du révélateur de la guerre du Golfe jusqu’aux règlements d’emploi des années 2000, aux dernières OPEX et à l’épineuse question de « l’interarmisation », le lecteur bénéficie d’une véritable et complète histoire de l’aviation légère de l’armée de terre, dans son organisation, ses moyens et ses missions. On apprécie tout particulièrement le nombre et la diversité des annexes, ainsi que la richesse des sources, bibliographie et archives, listées sur une dizaine de pages.

Parfaitement complémentaire de récentes publications relatives à l’ALAT que nous avons chroniqué, mais davantage liées à l’actualité récente, ce livre (presque) complet est dès à présent une véritable référence pour quiconque s’intéresse à la question.

Auteur : Général André Martini

Editions Lavauzelle, 2013, 447 pages

Cliquer ICI pour le commander

Source : Guerres & Conflits