Résistance indienneRéédition augmentée d’un ouvrage paru pour la première fois en 1980, ce volume nous entraine tout au long de l’histoire des nations indiennes, des premières rencontres avec les colons européens aux dernières manifestations de leur existence aujourd’hui.

Pas de discours hollywoodien ici, et les images ne sont pas extraites d’un film avec John Wayne. Après avoir précisé dans un premier chapitre ce qu’est et ce qu’a été la réalité indienne, l’auteure organise chronologiquement son livre en cinq parties principales : « La découverte mutuelle« , « Une nation contre des nations », « Reculs et regroupements dans l’Ouest », « La lutte pour la survie » et « Le combat pour l’identité ». Des premiers combats dès les années 1620-1630 à la déclaration des Nations-Unies de 2007 et aux investissements dans les casinos ou les hydrocarbures, nous suivons donc plus de quatre siècles d’histoire.

Qui connait ici la grande révolte du « roi Philip » en 1676 ? Qui se souvient des nombreux traités successifs de la jeune république américaine « garantissant », toujours plus loin vers le sud et vers l’ouest les droits des tribus ? Que savons-nous de la participation de Tecumseh et de ses hommes aux côtés des Britanniques à la guerre de 1812 ?

A partir du XIXe siècle, les noms sont mieux connus, mais l’image que nous nous en faisons est très marquée par le mythe de la frontière et de l’ouest : Cherokees, Sioux, Apaches, Little Big Horn, etc. Puis, à nouveau, l’histoire indienne semble tomber dans le néant et disparait quasiment au début du XXe siècle de l’histoire officielle, jusqu’à ce que les réserves deviennent un quart monde intérieur aux USA. Après le mouvement symbolique fort de Wounded Knee en 1973, les choses évoluent (très) lentement et peu à peu s’améliorent, sous le double signe de la revendication politique et de la lutte économique.

Agrémenté de nombreuses illustrations, de quelques cartes et se terminant par une volumineuse bibliographie, ce petit livre au format poche permettra d’apprendre beaucoup, mais aussi de mieux comprendre ce que les Indiens représentent (et souhaitent représenter) dans l’Amérique d’aujourd’hui.

Folio Histoire, Paris, 2013, 349 pages. 8,40 euros.

Source : Guerres & Conflits