Dans la lignée de sa première plateforme de propositions La Défense sans fard publiée en 2012, le CEPS publie en 2017 le deuxième tome : La Défense écartelée.

La Défense française est écartelée entre de multiples contraintes et exigences : nombreuses et diverses sollicitations dans la durée, exigences d’efficacité et de modernisation, contraintes budgétaires toujours plus aigües, etc. Face à ces défis, le CEPS formule de nouveau des propositions concrètes.

Dans le contexte des échéances électorales à venir, l’ouvrage la Défense écartelée se veut être une contribution de la société civile à un sujet capital qui semble ne pas être une priorité pour les candidats à la fonction présidentielle.

Rarement dans l’histoire récente, nos armées ont été autant sollicitées, tant à l’extérieur de nos frontières que sur le territoire national, et également sollicitées dans la durée. De nombreuses unités fonctionnent en surrégime, l’usure des potentiels humain et technique est patente. Mais jamais, sans doute, leur savoir-faire et leur rôle fondamental pour garantir la résilience de notre pays n’ont été aussi unanimement reconnus. C’est là que se situe le paradoxe, la démonstration de force et d’excellence de nos armées contraste avec une fragilité sous-jacente.

La situation impose à la France de faire enfin de véritables choix en évitant de se á défausser à sur une Europe de la Défense qui n’en finit pas á d’accoucher à et qu’il faudra de toute façon repenser et finalement construire, Brexit et USexit obligent. Il est fondamental de définir désormais les priorités qu’il conviendra de donner aux forces armées et bien sûr de se garder de l’illusion de la puissance sans y associer les moyens idoines.

C’est à un véritable devoir de responsabilité qu’appellent ces femmes et ces hommes, de sensibilités et d’horizons différents, qui se sont mobilisés et impliqués dans la rédaction de cet ouvrage pour formuler des propositions concrètes aux décideurs.

Entretien avec le général (Ret) Jean-Paul Paloméros qui a préfacé cet ouvrage : cliquer ICI

En librairie à partir du 10 avril.

Editions Le Manuscrit, 122 pages, 14,90 €