29 novembre 1226 : sacre de Louis IX (Reims). Le futur Saint Louis est couronné roi à l’âge de 12 ans et succède à son père Louis VIII, mort le 8 novembre. Sa mère, Blanche de Castille, assure la régence. 


29 novembre 1516 : signature de la paix de Fribourg (Suisse).

Suite à la victoire française de Marignan, la Confédération des XIII cantons suisses signe une « Paix perpétuelle » avec la France et prêtent serment de ne plus s’allier contre elle. Les Gardes suisses serviront le roi de France jusqu’à la Révolution française.

—————————–

Le 29 novembre 1516, le roi de France, François Ier, et les Suisses concluent une « paix perpétuelle », signée à Fribourg. Les guerres d’Italie sont alors terminées pour les Confédérés qui acquièrent de nouveaux territoires et, en dépit de la défaite de Marignan, renforcent leur réputation militaire. Mais ces guerres ont aussi mis en évidence les profondes divisions et rivalités entre cantons, ainsi que des relations très tendues au sein de la Ligue confédérale. On a craint à plusieurs reprises que les Suisses s’entretuent sur les champs de bataille de Lombardie. Le chemin vers la paix de 1516 est long et laborieux. Les cantons occidentaux, parmi lesquels figurent Fribourg, jouent un rôle important dans le succès final des négociations, entamées avant Marignan, et c’est probablement pour cela que Fribourg fut choisie comme lieu pour conclure officiellement la paix. Cet accord, qui doit être davantage considéré comme un « traité de paix et d’amitié » qu’une véritable « alliance », constitue un moment clé de l’histoire des relations des Suisses entre eux-mêmes, avec la France et avec les puissances européennes. (Source : École nationale des Chartes).

traite-de-fribourg-archives-nationales-j-724-2


29 novembre 1693 : attaque anglaise de Saint Malo.

Voulant détruire la base de départ des corsaires français qui portent de terribles coups au commerce anglais, le commodore John Bembow lance contre les remparts de la ville (au niveau de la poudrière dans la tour Bidouane), un navire chargé de poudre. La « machine infernale » s’échoue fort heureusement avant d’atteindre son objectif et ne tue que ses occupants. 


29 novembre 1812 : le général Eblé brûle les ponts sur la Bérézina.

En retraite et sous la pression des Russes beaucoup plus nombreux, 25 000 soldats français ont franchi le fleuve grâce aux deux ponts construits en une seule nuit. Ce franchissement est possible grâce, aussi, aux combats retardateurs efficaces et héroïques que mène la division Victor sur les arrières. Napoléon donne l’ordre de détruire les ponts le 29 à 07 heures. Eblé tente de faire passer un maximum de retardataires et exécute l’ordre à 09 heures bloquant environ 10 000 soldats et civils français sur l’autre rive. Comme beaucoup de pontonniers et sapeurs, il mourra lui-même d’épuisement un mois plus tard.


29 novembre 1909 : bataille du puits d’Achourat (nord de Tombouctou –actuel Mali).

Le capitaine Grosdemange, commandant le groupe nomade d’Araouane (75 hommes) , surprend un rezzou de Kountas et de Beraber (98 hommes) qu’il attaque de nuit. Ceux-ci sont immédiatement renforcés par un autre rezzou (270 hommes) non détecté. Le combat dure 15 heures coutant 70 tués à l’ennemi et 16 au GN, dont Grosdemange que ses hommes enterrent à Tombouctou.


29 novembre 1890 : naissance de Maurice Genevoix (Decize).

Normalien, académicien, Genevoix est sous-lieutenant d’infanterie pendant la Première Guerre Mondiale.  Il participe à la bataille de la Marne, aux Eparges et est grièvement blessé à la Tranchée de Calonne (25 avril 1915), là où quelques mois plus tôt est tombé Alain Fournier. Ses ouvrages consacrés à la Grande Guerre sont parmi les plus émouvants et les plus célèbres de la littérature de guerre. Simplicité, exactitude et bienveillance caractérisent à la fois l’écrivain et son style.

Ceux de 14 publié en 1949  (et réédité en 2013) rassemble ses ouvrages parus pendant et juste après la guerre. Dans La mort de près , écrit en 1972, il revient à froid, sur ses premiers souvenirs. Il est mort en 1980 « après avoir survécu près de 65 ans ».Le sous-lieutenant Maurice Genevoix aurait 126 ans aujourd’hui.


29 novembre 1945 : fondation de la République fédérale yougoslave.

L’Assemblée constituante à majorité communiste, élue le 24 novembre, proclame la République fédérale populaire de Yougoslavie. Le monarque Pierre II s’exile.


29 novembre 1962 : accord franco-britannique pour Concorde (Londres).

Sud Aviation et British aircraft corporation signent un accord pour l’étude et la construction d’un avion de transport civil supersonique qui ne s’appelle pas encore à ce stade, Concorde.