Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

> Theatrum Belli in Arabian

  • La Revue Défense Nationale lance son 1er numéro en langue arabe

    Après la version russe, la Revue Défense Nationale poursuit ses projets de traduction de la pensée stratégique française. Ce numéro, dirigé par Fadi ASSAF, est bilingue français-arabe :

    RDN arabe.jpgL’année 2011 aura été pour le monde arabe celle d’une recomposition rapide, hâtive, parfois violente et toujours précaire ; le paysage géopolitique en Afrique du Nord et au Moyen-Orient est en mutation. L’année écoulée aura été pour la plupart des Etats qui composent cet ensemble celle d’une remise en question générale des fondements sociopolitiques, avec tout ce que cela implique comme déstabilisation profonde et durable des sociétés arabes. 

    La France qui s’est volontairement placée sur le devant de la scène régionale, recentre sinon réinvente sa politique arabe et renforce sa crédibilité sur le plan international. Elle est perçue à nouveau comme une puissance globale qui défend sur la scène méditerranéenne des valeurs partagées avec ses partenaires. Elle se montre capable de lancer et d’imposer des actions diplomatiques, politiques, économiques, culturelles et militaires et surtout de les mener à leur aboutissement. Elle est plus visible aujourd’hui de l’autre côté de la Méditerranée, où ses politiques et son interventionnisme sont appréciés ou dénoncés, c’est selon. Ses actions pèsent, en tout cas, sur l’échiquier régional avec de fortes conséquences sur son poids et son rayonnement dansle monde arabe. 

    Mais la France, qui s’engage sur tous les points chauds, alors que la crise économique menace ses bases-arrières en Europe et que son calendrier politique interne pousse normalement à la prudence, n’est pas toujours assez bien comprise dans son action internationale. Et concrètement, les  retombées économiques et commerciales, pour rester dans le mercantilisme pur, des engagements déterminés de la France dans le monde arabo-musulman jusqu’en Afghanistan, pourraient ne pas être à la hauteur des ambitions et des attentes supposées. C’est, dit-on, souvent le "service après-vente" de la France qui souffre de décalage mais aussi peut-être son service de "vente" tout court. Nous devons aujourd’hui dépasser la simple dimension commerciale, pour nous interroger sur les retombées réelles de nos interventions sur le plan politique, géopolitique, culturel, etc. Là aussi, le constat est souvent décevant, si l’on compare ces résultats à nos engagements. 

    La France est peut-être mal comprise dans ses engagements et dans ses efforts pour aider à normaliser une région agitée et profondément instable. Son action est bien évidemment celle d’un voisin qui compte dans l’environnement arabe et qui n’hésite pas à choisir l’action pour montrer sa conviction et provoquer des changements utiles pour les populations et les nations voisines. Mais cette action n’est pas toujours facile et n’est donc pas automatiquement acceptée par nos partenaires de l’autre côté de la Méditerranée. Et puis cette action, dont les fondements reposent en partie sur des évidences stratégiques, est-elle suffisamment expliquée ? Elle est souvent défigurée par le poids de l’Histoire ou par les incompréhensions culturelles, comme elle peut être aussi occultée par la relative agressivité d’acteurs internationaux plus imposants. Mais il est un fait têtu, le partage croisé nécessaire des approches géopolitiques et l’indispensable échange entre la France et ses partenaires arabes sur les réalités stratégiques, pour expliquer les ambitions de paix, de stabilité et de sécurité de notre pays. 

    La réflexion stratégique française est riche et dense et elle est en perpétuel développement. La Revue Défense Nationale contribue, à sa façon et de manière rationnelle et académique, à la diffusion de cette réflexion stratégique "à la française", pour enrichir les échanges entre la France et ses partenaires internationaux. 

    Après les versions anglaise et russe, la version arabe lancée en 2012, qui doit être suivie d’une version chinoise en 2013, conforte cette volonté d’expliquer les fondements stratégiques de l’action extérieure de la France. Cette édition arabe porte l’ambition et l’espoir de promouvoir des échanges instructifs avec les partenaires arabes de la France, des échanges utiles à la compréhension mutuelle et profitables à l’épanouissement de ce partenariat ancien et fécond entre la France et le Monde arabe. 

    Fadi Assaf

    Rédacteur en chef de l’édition arabe de la RDN

    Lien permanent Catégories : > RDN : Revue Défense Nationale, > Theatrum Belli in Arabian 0 commentaire