Thales et Défense Conseil International (DCI) annoncent la conclusion de deux partenariats sur les activités de systèmes de lutte sous la mer et dans le domaine de la guerre électronique.

Dans le domaine de la lutte sous la mer, Thales et DCI collaboreront sur des activités de formation et d’entrainement de haut niveau ainsi que sur différentes prestations associées de service à forte valeur ajoutée.

En alliant l’excellence des systèmes sous-marins développés par Thales et l’expertise opérationnelle navale proposée par DCI, l’offre globale s’adresse aux marines nationales qui souhaitent se doter ou renforcer leur capacité en lutte sous la mer. Ce partenariat couvre ainsi l’ensemble du spectre des activités sous-marines avec la vente de solutions de simulation, la formation technique et opérationnelle, l’assistance, le conseil et le soutien aux marines et aux utilisateurs.

Après un premier accord conclu en 2015 dans le domaine de la guerre électronique aéroportée, Thales et DCI élargissent leur partenariat au domaine Naval. Cette stratégie commune permet aux deux groupes d’enrichir leur offre de formation et de répondre de manière optimale aux besoins des marines des pays partenaires.

Répondant aux nouveaux enjeux de sécurité et de défense, ces formations techniques et opérationnelles innovantes permettent aux armées partenaires d’acquérir une capacité complète, bénéficiant des dernières évolutions technologiques.

Jean-Michel Palagos, Président directeur général de DCI, déclare : « S’associer avec l’acteur-clef de la détection sous-marine et de la guerre électronique qu’est Thales représente une opportunité considérable de développement qualitatif de nos formations, à destination des pays clients désireux d’étendre leurs compétences dans ces domaines. »

Merry Michaux, directeur général des activités Soutien et Service Client pour les Systèmes de Mission de Défense de Thales ajoute : « La combinaison de nos expertises respectives apporte à nos clients une réelle valeur ajoutée dans deux domaines importants pour les forces. Comme l’accord précédent l’a déjà démontré, la flexibilité de notre approche s’inscrit avec efficience dans les optimisations capacitaires recherchées par nos clients ».