mercredi, 30 janvier 2013

Grèce antique : discours funèbre en l'honneur des héros athéniens morts dans les combats

Le même hiver, les Athéniens, conformément à la coutume du pays, célébrèrent aux frais de l'Etat les funérailles des premières victimes de cette guerre. Voici en quoi consiste la cérémonie. On expose les ossements des morts sous une tente dressée trois jours d'avance, et chacun apporte ses offrandes à celui qu'il a perdu...

Sybota.jpg

Dès que les ossements ont été recouverts de terre, un orateur, choisi par la république parmi les hommes les plus habiles et les plus considérés, prononce un éloge digne de la circonstance ; après quoi, l'on se sépare. Telle est la cérémonie des funérailles ; l'usage en fut régulièrement observé dans tout le cours de la guerre, à mesure que l'occasion s'en présenta. Cette fois, ce fut Périclès, fils de Xanthippos, qui fut chargé de porter la parole. Quand le moment fut venu, il s'avança vers une estrade élevée, d'où sa voix pouvait s'entendre au loin, et il prononça le discours suivant :

Lire la suite

Écrit par SG dans > Conflit armé, > Textes anciens, GUERRES (Typologies) | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | |  Imprimer | |