dimanche, 27 janvier 2013

Thomas Gast : Le témoignage d'un légionnaire allemand du 2e REP

Lire l’ouvrage de Thomas Gast s’est enfiler les rangers de ce légionnaire et fouler cette "petite piste" durant dix-sept années au sein du 2e régiment étranger parachutiste. Originaire de Haute-Franconie, en Bavière, Thomas se retrouve le 4 février 1985 rue d’Ostende à Strasbourg.

lalegioncover-press1.jpgAncien sous-officier parachutiste de la Bundeswehr durant 4 ans, il décide de s’engager dans cette unité "de dégourdis, de lascars, de types pas ordinaires" (même si ces qualificatifs d'un chant légion sont de moins en moins d'actualité) et d’oublier ce qu’il avait été pour "devenir légionnaire". La "petite piste" le conduira en Guyane, en République Centrafricaine, à Djibouti, au Tchad, au Congo, en Somalie, en Bosnie (Sarajevo), au Gabon.

Ce livre est un témoignage, une marque de respect d’un homme envers une institution militaire unique au monde au sein de laquelle il a trouvé des valeurs et des douleurs. Nous plongeons dans la mémoire d’un soldat européen qui a consacré une partie de sa vie au service de la France. Nous pénétrons dans cet "esprit Légion" si particulier et difficilement compréhensible pour un citoyen civil noyé dans une société de consommation ayant du mal à pouvoir "respirer le parfum de l’aventure", de la camaraderie, du danger, du devoir et de l’abnégation.

L’auteur reprend une citation d’Albert Schweitzer qui éclaire le choix qu’il a pris et qui, même après être "sorti" de la Légion continue de guider ses pas sur la "petite piste" de la vie : "Je suis un homme libre. Je veux en aucun cas être un homme commun. J’ai le droit de sortir de l’ordinaire – quand je le peux. Je me souhaite des chances, pas des garanties ni la sécurité. Je ne veux pas être un citoyen entretenu, humilié et insensible, parce que l’Etat me prend en charge. Je veux confronter le risque, aspirer à quelque chose et le réaliser, faire naufrage et connaître des succès. Je refuse qu’on me prenne ma propre initiative pour une bouchée de pain. Je préfère aller à l’encontre des difficultés de la vie, que de mener une existence assurée, je préfère ressentir la tension fébrile de mon propre succès, que le repos apathique d’Utopia. Je ne veux ni donner ma liberté contre des bienfaits ni ma dignité humaine contre l’aumône. J’ai appris, à penser et agir pour moi-même, à regarder le monde en face et à reconnaître : Ceci est mon œuvre !"

La Légion, avec le 2e REP  au coeur des crises internationales

Cliquer ICI pour commander l'ouvrage (355 pages avec de nombreuses photos), 19,90 euros

Le site personnel de l'auteur : THOMASGAST.COM

Écrit par SG dans > Armées, > Livres-Revues-Magazines, > Témoignages | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook | |  Imprimer | |